L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Formation

Nous avons rédigé une centaine de dossiers pour vous initier aux règles fondamentales de l’investissement en Bourse. Ces dossiers ont une vocation explicative, mais pas de documentation technique parfaitement actualisée. Ils sont actualisés régulièrement, mais peuvent comprendre des simplifications, des raccourcis pédagogiques ou des exemples qui n’ont pas été actualisés. Les actualités en bas de page vous permettront généralement de les actualiser.Merci de lire la page d’avertissement avant d’utiliser ces dossiers pédagogiques.

Les proverbes pour mieux gérer votre portefeuille » La tendance

En bref:

Partagez
Noter ce cours :

A. Le marché est le plus fort

De nombreux proverbes insistent sur la force du marché : une personnification qui ne manque pas de justesse.

La tendance : un ami qui vous veut du bien

Les analystes techniques (qui analysent une valeur d'après son historique de cours) adorent mettre en évidence des tendances, ces mouvements à long terme qui mènent les titres de record en record.

"La tendance est votre amie". Pour réaliser de bonnes performances, il suffirait donc de se laisser porter par le marché.

Mieux vaut avoir tort avec le marché que raison tout seul

Pour ceux qui pensent, malgré tout, qu'ils peuvent battre le marché, un autre dicton s'applique :

"Mieux vaut avoir tort avec le marché que raison tout seul" .

L'explication en est simple : les cours varient dans le sens où le plus grand nombre pense qu'ils doivent aller. Si vous êtes seul à tabler sur une baisse alors que tout le monde achète, vous n'avez aucune chance de gagner. Peu importe que le raisonnement qui vous amène à vendre soit juste et que celui qui pousse à l'achat soit erroné : seul le gain final importe ! C'est le plus fort qui l'emporte ; or le plus fort, c'est toujours le marché. En quelque sorte, tous les dictons parlant de la tendance tendent à conclure que, pour faire de bonnes opérations en Bourse, il faut prévoir comment les autres investisseurs vont réagir aux évènements à venir.

B. La contagion

Quand Wall Street éternue, Paris s'enrhume

Suivre la tendance n'est pas aussi simple qu'il y paraît. Pour l'investisseur sur le marché français, il ne suffit pas de garder les yeux rivés sur l'évolution du CAC 40. En effet, on observe une étonnante corrélation entre le marché américain et tous les autres marchés. La France ne fait évidemment pas exception, à la règle. Le proverbe qui illustre le mieux ce phénomène est celui selon lequel, "lorsque Wall-Street éternue, la Bourse de Paris s'enrhume". Vous pensez que c'est exagéré ? Alors regardez la démonstration suivante :

Une explication économique

Il existe une indéniable corrélation entre les marchés. Elle tient à la mondialisation de l'économie mais surtout au poids prépondérant de la finance américaine.

Exemple :

Les Américains détiennent ainsi près de 40 % des actions françaises. En période de crise, les Américains rapatrient une partie des capitaux investis à l'étranger. Etant donné leur poids, ils sont capables de faire décaler le marché sans que les opérateurs nationaux (à Paris ou ailleurs) puissent lutter. Il s'ensuit une contagion et une amplification des pertes sur les marchés étrangers : le vent américain souffle sur toute la finance mondiale.

Mots-clés :Action, Bourse, CAC 40 (CAC 40), Mondialisation, Performance, Tendance, Wall Street

 

Actualités :

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :