L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Formation

Nous avons rédigé une centaine de dossiers pour vous initier aux règles fondamentales de l’investissement en Bourse. Ces dossiers ont une vocation explicative, mais pas de documentation technique parfaitement actualisée. Ils sont actualisés régulièrement, mais peuvent comprendre des simplifications, des raccourcis pédagogiques ou des exemples qui n’ont pas été actualisés. Les actualités en bas de page vous permettront généralement de les actualiser.Merci de lire la page d’avertissement avant d’utiliser ces dossiers pédagogiques.

Price Earning Ratio-2 : pratique » Deux exemples d'évaluation avec le PER

En bref:

Partagez
Noter ce cours :

A. Carrefour : approche comparative simple

1. Sélectionner un échantillon de valeurs comparables

Le PER s'utilise dans des comparaisons. Lorsque l'on cherche à évaluer une société, il faut comparer le PER de l'entreprise considérée au PER moyen d'un échantillon d'au moins 4 entreprises ayant des caractéristiques proches. La comparaison réalisée sera naturellement plus riche si on compare le PER attendu pour deux années, plutôt qu'une seule (résultats de l'année en cours et de l'exercice suivant). La difficulté ne réside pas dans le calcul qui est, comme nous l'avons vu, simple, mais dans la recherche des entreprises comparables.

Pour cet exemple, nous avons choisi Casino, Guyenne Gascogne et Promodès. Ces entreprises ont été sélectionnées pour leurs caractéristiques communes avec Carrefour :

  • Elles sont toutes françaises, c'est-à-dire soumises au même niveau de taux d'intérêts. Elles interviennent dans le même domaine que Carrefour : celui de la grande distribution non spécialisée ; elles ont par conséquent un risque relativement proche ;
  • Le taux de croissance de leurs résultats prévisionnels est du même ordre que celui de Carrefour.

2. Hypothèses de travail sur Carrefour

  • Résultat net en 1999 : 770 millions d'euros.
  • Résultat net en 2000 : 935 millions d'euros.
  • Nombre d'actions : 233 millions d'actions ; il n'existe pas de titres cotés pouvant permettre d'en créer de nouvelles.
  • Le PER moyen de l'échantillon de valeurs de grande distribution est le suivant : 36,0 en 1999 et 32,0 en 2000.

3. Mise en œuvre de l'évaluation

Calcul des BPA de Carrefour :

  • BPA 1999 : Résultat net courant 1999 / nombre de titres cotés = 770 / 233 = 3,3 euros par action.
  • BPA 2000 : Résultat net courant 2000 / nombre de titres cotés = 935 / 233 = 4,0 euros par action .

Calcul du cours théorique :

  • BPA 1999 x PER 1999 de l'échantillon : 36,0 x 3,3 = 118,8 euros.
  • BPA 2000 x PER 2000 de l'échantillon : 32,0 x 4,0 = 128,0 euros.
 
PER échantillon
BPA Carrefour
Cours Objectif
1999
36,0
3,3
118,8
2000
32,0
4,0
128,0
Croissance 1999 / 2000
+12,5 %
+ 21,2 %
 

Récapitulatif des éléments de valorisation

L'objectif moyen donné par cette évaluation est de 123,4 euros.

4. Analyse du résultat

Reste à comparer le résultat trouvé au cours de Carrefour pour définir si la société est correctement évaluée, si elle est sur-évaluée ou bien si elle est sous-évaluée. Le calcul a été réalisé alors que Carrefour cotait 155 euros. D'après notre évaluation, Carrefour serait sur-évaluée de près de 25 %.

Reste que plusieurs éléments doivent être soulignés :

  • Carrefour connaît depuis de longues années une prime par rapport à la moyenne de son secteur ;
  • Elle venait de lancer,à l'époque du calcul, une offre sur Promodès qui lui permettait d'avoir un vrai leadership à l'échelle française et de faire jeu égal avec ses concurrents européens.

Elle a donc de bonnes raisons pour bénéficier d'une prime par rapport à un échantillon d'entreprises françaises de grande distribution.

B. Approche comparative après prise en compte de la croissance

Si on ne dispose pas d'un échantillon d'entreprises ayant une croissance proche de celle de l'entreprise à valoriser, on ne peut pas appliquer l'approche comparative simple. Il faut alors modifier le PER en fonction de la croissance des BPA.

1. Croissance moyenne des résultats prévisionnels

La première étape est de calculer la croissance moyenne des bénéfices par action sur trois ou quatre années (en partant des derniers résultats connus). Si le bénéfice par action d'une entreprise est de 10 en 1999 et qu'il est supposé s'élever à 17,28 en 2002, la croissance moyenne devrait être de 20 % par an. On la trouve de la manière suivante :

2. Comparer le ratio PER / Croissance moyenne

Reste maintenant à rapporter le PER à la croissance des résultats. Supposons que le PER 1999 de cette société s'élève à 25, la société aura un ratio " PER 1999 / croissance des résultats " de :

Si on suppose qu'une concurrente de cette entreprise affiche une croissance espérée s'élevant seulement à 10 %, quel niveau de PER peut-on payer ? Une simple réponse par le PER ne serait pas satisfaisante car la croissance espérée est beaucoup trop divergente. Grâce au ratio " PER / croissance des résultats ", on peut au contraire donner une réponse simple. On applique le ratio moyen d'un échantillon de société comparable à cette valeur :

Société à forte croissance
Société à faible croissance
BPA
Croissance
PER
BPA
Croissance
PER
1999
10
 
25
10
 
12,5
2000
12
20 %
20,8
11
10 %
11,4
2001
14,4
20 %
17,4
12,1
10 %
10,3
2002
17,28
20 %
14,4
13,31
10 %
9,4

Récapitulatif des BPA et PER

Le PER de l'entreprise à faible croissance pourrait sur cette base s'élever à 12,5 fois les résultats 1999. Avec une croissance inférieure de moitié à un échantillon de concurrentes, cette société devrait être valorisée moitié moins cher.

Cette méthode a donc pour atout de permettre de lier la valorisation d'entreprises par le PER à la croissance attendue des résultats. Mais elle donne des résultats assez approximatifs et ne doit être utilisée que lorsque l'on n'arrive pas à constituer un échantillon de sociétés comparables satisfaisant.

Mots-clés :Action, Bénéfice Par Action (BPA), Offre, Prime, Ratio cours / bénéfices, Risque, Résultat, Travail, Valorisation

 

Actualités :

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :