L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 26 avr. 2010
Auteur: PNS
Noter cette article :

Robert B. Zoellick, Président de la Banque Mondiale, a prononcé un discours "hors norme" lors du "spring meeting" de la Banque en avril 2010 à Washington, dans lequel il a fait une longue analyse de l'évolution du monde et constaté la disparition du concept de Tiers Monde; concept issu principalement de la conférence de Bandong au milieu des années 50. Il souligne que l'existence de nombreux pays qui, tout en restant à des niveaux de vie très bas, ont deux caractéristiques, un développement économique et une présence internationale, fait que le concept de tiers monde n'avait plus d'existence globale.

Certes, il reste des pays qui sont encore dans une grande pauvreté, mais ils n'ont plus l'importance globale de l'ancien Tiers Monde qui combinait une impuissance internationale (relative parfois), une pauvreté très forte, une absence d'espoir de développement et une population majoritaire dans le monde. Ce Tiers Monde comprenait la Chine, la Malaisie, l'Indonésie, l'Inde et le Brésil qui aujourd'hui n'en font plus partie.

20 ans après la fin du bloc de l'est et la disparition du communisme, le monde entre progressivement dans un monde multipolaire, tant politique qu'économique et cela va impliquer des changements d'organisation et de régulation. Notamment bien sûr, au sein de la Banque Mondiale.

Consulter le discours

Mots-clés :
Banque mondiale