L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 3 mai 2010
Auteur: PNS
Noter cette article :

Avec un taux de chômage qui dépasse maintenant les 20%, un fort endettement public, une note dégradée par S&P et l'absence de perspectives solides de relance, l'Espagne pourrait devenir un vrai sujet de préoccupation pour l'Europe des prochains mois.

Certes, le calme social demeure et cela rassure les observateurs à court terme, mais le coût de ce calme sera une charge accrue pour les finances publiques.

Certes, aussi, l'Espagne est victime de la crise actuelle plutôt que d'un déficit structurel. Elle était en excédent budgétaire avant la crise !

Rappelons que l'Espagne, c'est près de 5 fois la Grèce (en "masse") et qu'on ne pourra pas intervenir de la même façon.

Le seul moyen de sortir de l'impasse est donc une relance de l'activité économique; relance difficile dans un pays qui vient de crever sa bulle immobilière qui avait maintenu son économie sous hypnose depuis des décennies.

Alors que pour la Grèce, la Communauté Européenne a dû inventer une politique financière et budgétaire (partiellement) centralisée, elle va devoir inventer pour l'Espagne une politique économique de relance qui soit à la fois centralisée dans sa conception et sa décision et régionale dans sa mise en oeuvre !

Mots-clés :
Yen (Yen)