L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 31 janv. 2013
Auteur: Y B
Noter cette article :
CME_Group.png

Le CME Group, la plus importante société de bourse de contrats à termes du monde, a publié conjointement à The Economist un rapport sur les perspectives de consommation mondiale du pétrole.

La demande de pétrole reste soutenue par la Chine pendant que l'Europe déprime.

Dans son rapport, la The Economist Intelligence Unit s'attend à ce que la consommation mondiale de pétrole s'accroisse de 1,6% entre 2013 et 2014, soit un léger regain par rapport à 2012.

Elle s'attend également à une faible performance économique dans l'UE ainsi que dans les autres pays développés ce qui aura pour effet d'impacter la croissance en Chine et sur ​​les marchés émergents.

Les données pour 2012 faisaient état d'une croissance faible, en particulier dans l'Union européenne. The Economist estime que la croissance de la consommation aura baissé à 0,8% en 2012.

Résumé :

The Economist Intelligence Unit expects global oil consumption growth to average 1.6% in 2013-14 (marginally higher than last month) as weak economic performance in the EU and other developed economies drags on growth in China and emerging markets, particularly in 2013. Data for 2012 was unrelentingly weak, particularly in the EU, and we estimate that consumption growth will have dropped to 0.8%. Within the OECD, we expect to see a divergence between EU and US consumption, with the US now expected to post modest, but still positive, growth in the forecast period as the economy there stabilises while recession continues to bite into the euro zone's demand, causing further contractions in oil demand.

Japan's consumption will return to historic decline after posting a strong 2012 owing to a shutdown of nuclear facilities and consequent higher oil demand. Non-OECD consumption will continue to grow throughout the forecast period, albeit at a slower pace, in line with weaker economic growth, but efficiency gains and conservation will be acting as a constraint on both OECD and non-OECD consumption.

Télécharger le document

Lien de secours