L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 6 mars 2013
Auteur: Y B
Noter cette article :
nasdaq.png

Le groupe européano-américain NASDAQ OMX, propriétaire du NASDAQ depuis 2008, a publié un article dans lequel il explique pourquoi tout n'est pas bon à prendre dans les ETF.

Jusqu'à présent, 2013 a été une année très prospère pour les actions à long terme.

Depuis le début de l'exercice, le cours du SPDR S&P 500 a augmenté de 6,7 %. Toutefois, cela ne signifie pas que tous les secteurs et classes d'actifs ont les mêmes performances.

Ainsi, il y aurait près de 80 fonds qui connaitraient des pertes de l'ordre de 10 % ou plus. Un grand nombre de ces fonds sont des ETFs avec effet de levier, mais une quantité considérable (plus de 25 %) sont des fonds ETF traditionnels.

Résumé :

So far, 2013 has been a good year in which to be long equities. A year-to-date gain of 6.7 percent for the SPDR S&P 500 (NYSE: SPY ) affirms as much. However, that does not mean all sectors and asset classes are working.

In fact, a screen for laggard ETFs shows nearly 80 funds are currently sporting year-to-date losses of 10 percent or more . Predictably, plenty of the members of that ominous list are leveraged ETFs, but a fair amount (more than 25 percent) are traditional ETFs.

There is plenty of time left in 2013 for some of these ETFs to get their respective acts together and move to the upside, but in the case of some (think gold miners), early-year damage says these funds are no more than falling knives right now. That is falling knives that investors should attempt to catch. Down appears to be the near-term path of least resistance for the following ETFs.

Consulter le communiqué