L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Lun. 22 avr. 2013 - Petroleum-Economist - La Russie ne développera pas de gaz de schiste avant 10 ans

Partagez
Noter cette article :

Auteur: Y B

Date de publication: 22/04/2013

 

Petroleum-Economist, le magazine mensuel qui fournit une analyse macro-économique et géopolitique de l'industrie de l'énergie, a publié dans lequel elle se penche sur la décision de la Russie de ne pas développer le gaz de schiste avant les 10 prochaines années.

Selon Gazprom, la Russie ne se concentrera pas sur le développement du gaz de schiste dans la prochaine décennie en raison de ses vastes réserves conventionnelles en pétrole qui sont beaucoup moins chères à produire.

Selon Elena Burmistrova, directeur général adjoint des produits pétroliers et du gaz de Gazprom, "les ressources gazières classiques de la Russie ont rendu le développement du gaz de schiste non rentable".

"Nous avons des ressources, mais nous ne considérons pas que le gaz de schiste puisse être plus attractif que le gaz conventionnel en ce moment", a déclaré Elena Burmistrova.

Les réserves en gaz de schiste de la Russie ne sont pas connues, mais le pays détient plus de 20% des réserves de gaz classique du monde.

Le PDG de Gazprom, Alexeï Miller, a minimisé l'impact potentiel du développement du gaz de schiste comme une source alternative d'approvisionnement en Europe.

Résumé :

RUSSIA will not focus on developing shale gas within the next decade because its vast conventional reserves are much cheaper to produce, Gazprom said.

Elena Burmistrova, Gazprom's deputy director general of oil and gas products, said Russia's conventional gas resources rendered developing shale gas uneconomical.

“We do have (shale gas) resources but we don't consider shale gas to be more attractive than conventional gas right now,” Burmistrova said. “In (North) America there has been a huge boom and shale gas appears to be the industry driver right now but according to our economic calculations we're not going to develop shale gas in Russia within the next five to 10 years.”

Russia's shale gas reserves are unknown but the country holds more than 20% of the world's conventional gas reserves. Russia's conventional natural gas stash stands at 44.6 trillion cubic metres (cm), Cedigaz data shows.

Gazprom's chief executive, Alexey Miller, has played down the potential impact of shale gas developing as an alternative source of supply in Europe. The Russian government has said it will study the country's potential shale gas resources.

Europe's dominant gas supplier has been losing its market share to Norway because the Scandinavian country has been more flexible with its pricing for sales volumes.

Last year Norway increased its pipeline gas exports to Europe by 14%, to 100 billion cm, according to Cedigaz. Russia's fell by 3% to just over 200 billion cm.

Consulter l'article

Lien de secours

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :