L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Jeu. 30 mai 2013 - Project Syndicate - Nouvelle approche du dilemme croissance/dette

Partagez
Noter cette article :

Auteur: Y B

Date de publication: 30/05/2013

 

Le site project-syndicate.org a publié l'article de Michael Boskin, professeur d'économie à l'Université de Stanford et Senior Fellow de la Hoover Institution, sur le thème de la controverse du rapport dette/croissance.

La récente controverse autour d’erreurs repérées dans l’article produit en 2010 par les économistes Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff illustre tristement la pression que fait subir l’implacable exigence du flux perpétuel de l’information et l’atmosphère toxique qui règne autour de la politique budgétaire aux Etats-Unis, en Europe et au Japon.

Dans leur article intitulé “Growth in a Time of Debt,” Reinhart et Rogoff estimaient que des rapports de dette publique/PIB supérieurs à 90% entrainaient une chute importante de la croissance.

Mais les données chiffrées comportaient des erreurs de codage découvertes par un étudiant de l’Université du Massachusetts. Après correction, l’effet est substantiellement inférieur, mais néanmoins conséquent économiquement parlant.

L'article est intitulé "The Debt-Growth Controversy".

Résumé :

In April 2010, the International Monetary Fund’s World Economic Outlook offered an optimistic assessment of the global economy, describing a multi-speed recovery strong enough to support roughly 4.5% annual GDP growth for the foreseeable future – a higher pace than during the bubble years of 2000-2007. But, since then, the IMF has steadily pared its economic projections. Indeed, this year’s expected GDP growth rate of 3.3% – which was revised downward in the most recent WEO – will probably not be met.

Persistent optimism reflects a serious misdiagnosis of the global economy’s troubles. Most notably, economic projections have vastly underestimated the severity of the eurozone crisis, as well as its impact on the rest of the world. And recovery prospects continue to depend on the emerging economies, even as they experience a sharp slowdown. The WEO’s prediction of a strengthening recovery this year continues the misdiagnosis.

European Central Bank President Mario Draghi’s announcement last summer that the ECB would do “whatever it takes” to preserve the euro reassured financial markets. But, as pressure from financial markets has eased, so has European leaders’ incentive to address problems with the eurozone’s underlying economic and political dynamics. Easy ECB liquidity is now sustaining a vast swath of Europe’s banking system.

Consulter l'article

Lien de secours

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :