L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Mar. 24 sept. 2013 - SEC - Condamnation d'un ancien dirigeant de Qualcomm et de son conseiller financier pour délit d'initié au moyen de comptes offshore secrets

Partagez
Noter cette article :

Auteur: Y B

Date de publication: 24/09/2013

 

La Securities and Exchange Commission, l'Autorité de marché des États-Unis a publié un communiqué de presse dans lequel elle annonce la condamnation d'un ancien dirigeant de Qualcomm et de son conseiller financier pour délit d'initié au moyen de comptes offshore secrets.

La plainte déposée par la SEC allègue que Jing Wang, l'ancien vice-président exécutif et président des opérations commerciales mondiales chez Qualcomm, a utilisé un compte de courtage offshore secret pour effectuer des transactions illicites sur la base d'informations confidentielles qu'il a apprises grâce à son poste au sein de l'entreprise américaine spécialisée dans le domaine de la technologie mobile. Gary Yin, un ancien représentant et courtier inscrit chez Merrill Lynch a aidé Wang en créant un compte offshore secret et en échangeant des informations non publiques avec ce dernier. Lorsque Wang a finalement réalisé que le délit d'initié dans les comptes à l'étranger pouvait être découvert par la SEC ou d'autres organismes de réglementation, il a concocté un plan pour dissimuler son activité de trading en prétendant que les opérations avaient été effectuées par son frère. Wang a même convaincu Yin de se rendre en Chine et de passer en revue les relevés de compte avec le frère de Wang afin qu'il puisse expliquer les transactions si les enquêteurs lui en faisaient la demande.

Qualcomm n'a pas été inculpé. L'avocat général Don Rosenberg a expliqué que la société a pleinement coopéré avec l'enquête du gouvernement et que Jing Wang n'était plus employé par Qualcomm.

Résumé :

The Securities and Exchange Commission today charged a former executive at Qualcomm Inc. and his former financial advisor with insider trading ahead of major announcements by the San Diego-based wireless technology company for more than a quarter-million dollars in profits.

The SEC alleges that Jing Wang, a former executive vice president and president of global business operations at Qualcomm, used a secret offshore brokerage account to make illegal trades based on confidential information that he learned on the job.  Gary Yin, a former registered representative at Merrill Lynch, helped Wang set up the account.  Yin also created a secret offshore account of his own and traded on the non-public information gleaned from Wang.  When Wang eventually realized that insider trading in the offshore accounts still may be discovered by the SEC or other regulators, he concocted a plan to conceal his trading activity by claiming the trades were made by his brother.  Wang even convinced Yin to travel to China and go over the account statements with Wang’s brother so he could explain the trades if asked by investigators.

Consulter la plainte de la SEC

Lien de secours

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :