L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Mar. 08 oct. 2013 - CME - Les États-Unis devraient être le plus grand producteur de pétrole et de condensats en 2013

Partagez
Noter cette article :

Auteur: Y B

Date de publication: 08/10/2013

 

Le CME Group, la plus importante société de bourse de contrats à termes du monde, a publié un article dans lequel elle annonce que les États-Unis devraient être le plus grand producteur de pétrole et de condensats (pétrôles extraits du gaz naturel) en 2013.

L'U.S. Energy Information Administration estime que les États-Unis seront le premier producteur mondial de pétrole et de condensats en 2013, dépassant ainsi la Russie et l'Arabie saoudite.

Pour les États-Unis et la Russie, le total de la production de pétrole et de condensats, en termes de contenu énergétique, est presque également réparti entre le pétrole et le gaz naturel. La production de l'Arabie saoudite, d'autre part, favorise fortement le pétrole.

Depuis 2008, la production pétrolière américaine a augmenté de 7 milliards de Btu , avec une croissance spectaculaire au Texas et dans le Dakota du Nord. La production de gaz naturel a augmenté de 3 milliards de Btu sur la même période, une grande partie de cette croissance provenant de l'est des États-Unis. La Russie et l'Arabie saoudite ont toutes deux augmenté leur production d'hydrocarbures d'environ 1 milliard de Btu au cours des cinq dernières années.

Les comparaisons de production de pétrole et de gaz naturel dans les pays ne sont pas toujours faciles. Les différences dans la teneur énergétique de pétrole brut, condensats et gaz naturel produit dans tous ces pays font que des conversions précises sont difficiles et complexes à effectuer. Il faut également prendre en compte dans les calculs les questions concernant l'incorporation des biocarburants et le gain de raffinerie. Le total de la production de pétrole et de condensats pour les États-Unis et la Russie pour 2011 et 2012 était à peu près équivalent à 1 quadrillion de Btu. Cependant, en 2013, les estimations devraient croitre pour s'établir à 5 milliards de Btu.

Résumé :

The U.S. Energy Information Administration estimates that the United States will be the world's top producer of petroleum and natural gas hydrocarbons in 2013, surpassing Russia and Saudi Arabia.

The U.S. Energy Information Administration estimates that the United States will be the world’s top producer of petroleum and natural gas hydrocarbons in 2013, surpassing Russia and Saudi Arabia. For the United States and Russia, total petroleum and natural gas hydrocarbon production, in energy content terms, is almost evenly split between petroleum and natural gas. Saudi Arabia’s production, on the other hand, heavily favors petroleum.

Since 2008, U.S. petroleum production has increased 7 quadrillion Btu, with dramatic growth in Texas and North Dakota. Natural gas production has increased by 3 quadrillion Btu over the same period, with much of this growth coming from the eastern United States. Russia and Saudi Arabia each increased their combined hydrocarbon output by about 1 quadrillion Btu over the past five years.

Comparisons of petroleum and natural gas production across countries are not always easy. Differences in energy content of crude oil, condensates, and natural gas produced throughout these countries make accurate conversions difficult. There are also questions regarding the inclusion of biofuels and refinery gain in the calculations. Total petroleum and natural gas hydrocarbon production estimates for the United States and Russia for 2011 and 2012 were roughly equivalent—within 1 quadrillion Btu of one another. In 2013, however, the production estimates widen out, with the United States expected to outproduce Russia by 5 quadrillion Btu.

Consulter l'article

Lien de secours

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :