L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 27 nov. 2013
Auteur: Y B
Noter cette article :
OCDE.jpg

L'Organisation de coopération et de développement économiques a publié un article sur le thème du besoin de capacités dans l’industrie automobile à court et moyen terme.

Ce document vise à identifier les pays dans lesquels des surplus ou des besoins de capacité dans le secteur automobile pourraient se matérialiser dans un avenir proche. Cet article traite des principales forces qui sont susceptibles d’influencer la demande de voitures au cours des prochaines années, notamment la croissance du PIB, les prix du pétrole et la compétitivité. Il présente également des projections pour les ventes et la production automobiles dans 56 pays de l'OCDE et non-OCDE, en distinguant les évolutions temporaires liées au cycle et les tendances plus persistantes.

L'étude montre que la plupart des pays de l'OCDE pourraient avoir besoin de renforcer leurs capacités à moyen terme, avec toutefois d’importantes différences entre les régions. Une comparaison des niveaux de production projetés en 2020 (entre 125 et 130 millions de voitures dans le monde) avec la capacité observée en 2012 indique que les capacités de production devraient être accrues d'environ 35 à 40 millions au cours des huit prochaines années. Les pays ayant les plus grands besoins d’expansion sur la période de projection sont l'Inde et la Chine. Alors qu’à moyen terme la demande automobile pourrait suffire à absorber les capacités excédentaires de l’Europe dans son ensemble, des problèmes de surcapacité pourraient persister dans quelques pays, en particulier en Italie et en France. Réduire les surcapacités dans ces pays pourrait être difficile sans amélioration substantielle de la compétitivité.

L'utilisation des capacités est faible dans la plupart des pays en 2012

Consulter l'article

Lien de secours