L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 21 mars 2014
Auteur: Y B
Noter cette article :

La Commodity Futures Trading Commission a publié un communiqué de presse dans lequel elle annonce la condamnation du courtier Sean R. Stropp pour fausses déclarations au cours d'une enquête.

Selon la plainte déposée par la CFTC, Stropp a fourni une fausse déclaration de situation financière signée par un notaire (fictif) à du personnel de la CFTC qui effectuait une enquête sur des ventes potentiellement illégales hors bourse à effet de levier sur des contrats de métaux menés avec sa compagnie Barclay Metals, Inc. 

Gretchen Lowe, directeur par intérim de la CFTC  a commenté, "Mentir ou de ne pas divulguer des renseignements importants au cours d'une enquête de la CFTC est inacceptable, et ceux qui le font doivent en supporter les conséquences".

Sean R. Stropp a été condamné à 250 000 dollars d'amende. Il a également été banni à vie de l'industrie des valeurs mobilières.

Résumé :

According to the Order, Stropp provided DOE staff a signed and notarized financial disclosure statement in connection with the CFTC’s investigation into potentially unlawful sales of off-exchange leveraged metals contracts by Stropp and his company Barclay Metals, Inc. (Barclay). In his statement, Stropp falsely represented that the statement included all his known assets and that the statement was true, correct, and complete, per the Order. Further, the Order finds that Stropp omitted material facts from the statement, including both his control of, and his spouse’s ownership interest in, another entity selling leveraged metals contracts and his ownership and control of two of that other entity's bank accounts.

CFTC DOE Acting Director Gretchen Lowe commented, “Lying or failing to disclose material information during a CFTC investigation is unacceptable, and those who do so must bear the consequences.”

Consulter le communiqué

Lien de secours