L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 25 mars 2014
Auteur: Y B
Noter cette article :
AFG.jpg

L’Association française de la gestion financière a publié un document dans lequel elle fait le point sur l’industrie française de la gestion d’actifs.

Un rôle essentiel dans le financement de l’économie

La gestion française alimente les différents acteurs de l’économie en capitaux à court, moyen et long terme :

  • apport en capitaux pour les entreprises françaises cotées − environ 20 % du flottant de la capitali- sation boursière Large Cap (CAC 40) et près du quart du flottant du CAC Small 90, 25 % du stock des obligations d’entreprises non financières ;
  • financement des PME non cotées et plus spécifiquement des entreprises de croissance innovantes et/ou régionales, ainsi que la transmission d’entreprise via le capital investissement ;
  • financement de l’immobilier d’entreprise via les OPCI ;
  • contribution à la liquidité des banques (via la détention de 44 % des certificats de dépôt) et d’autres
  • acteurs économiques (35 % des billets de trésorerie émis par les entreprises...) ;
  • financement des besoins financiers à moyen-long terme de l’État français : 22 % de la capitalisation
  • des obligations d’État.

Une industrie dynamique et solide

  • Dynamique et solide, l’industrie française de la gestion adapte sans cesse son offre aux besoins de ses clients, particuliers et institutionnels. Avec plus de 3 000 Mde sous gestion à fin 2013 dont 1 500 sous forme d’Orga- nismes de Placement Collectif (OPC), elle se situe aux tout premiers rangs européens, tant pour la gestion que pour la domiciliation de fonds.
  • Sur les dix dernières années, le nombre de sociétés de gestion françaises a presque doublé, passant de 350 en 1999 à 613 aujourd’hui.

Télécharger le document

Lien de secours