L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 22 avr. 2015
Auteur: Y B
Noter cette article :
ABE_IS.png

ABE Info Service, site édité par la Banque de France, a publié un communiqué de presse dans lequel elle annonce que l'AMF reste mobilisée contre les dangers du trading spéculatif.

Les visites mystère de l’AMF montrent que les sites internet proposant du trading sur le Forex ou sur les options binaires ne respectent pas les règles de protection des épargnants.

Les publicités pour le trading spéculatif sur les marchés financiers attirent beaucoup de particuliers (« augmentez facilement vos revenus », etc.). Mais en 2014, les réclamations auprès l’AMF liées au Forex ou aux options binaires ont fortement augmenté. 

Afin de mieux comprendre les pratiques de commercialisation de ces sites internet, l’AMF a demandé à un prestataire d’ouvrir des comptes de trading, d’effectuer des opérations, puis d’essayer de récupérer ce qu’il restait de l’argent déposé. 

Des sites internet peu sérieux

Les résultats confirment que les particuliers qui s’essaient au trading sont victimes de pratiques répréhensibles et subissent des approches commerciales peu scrupuleuses

Les constats sont en effet éloquents : la règlementation est peu respectée par ces sociétés qui minore les risques encourus par les « investisseurs » et qui de de surcroit exercent une forte pression sur leurs « clients » pour les inciter à investir toujours plus.

Les actions de l’AMF

Par ses mises en garde et ses actions pédagogiques, l’AMF déconseille clairement aux épargnants d’investir sur le Forex ou en options binaires

Au-delà de ces initiatives, elle œuvre pour limiter concrètement les agissements de ces sociétés de trading. En septembre 2014, l’AMF a ainsi obtenu du juge du Tribunal de Grande Instance de Paris le blocage de plusieurs sites internet opérant sans agrément. 

Enfin, l’AMF a proposé qu’une disposition législative lui donne la capacité juridique d’interdire la publicité sur ce type de produit extrêmement risqué.

Pour en savoir plus sur les constats faits par l’AMF et sur ses actions de protection des épargnants, lisez la Lettre de l’Observatoire de l’épargne de l’AMF

Lien de secours