L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 10 déc. 2018
Auteur: DB
Noter cette article :

La deuxième livraison du Baromètre AMF de l’épargne et de l’investissement fournit des éléments d’analyse intéressant sur un certain regain d’intérêt des épargnants français pour les actions, avec un taux de détention passé de 6,2% en 2016 à 7,5% en 2018. Ce regain est-il un signe d’un changement des épargnants, s’interroge l’Autorité des marchés financiers ?

Ainsi, note l’AMF, la confiance des personnes dans les placements en actions a progressé de 22 % à 27 % en un an. De même que les intentions de souscription. Début octobre 2018,   22% d’entre elles répondaient pouvoir envisager un tel investissement, contre 18 % en 2017. Ce surcroît d’« appétit » n’est pas partagé par tous les épargnants, précise cependant l’AMF. La majorité d’entre eux demeurent réticents à toute incertitude et pour eux les actions restent synonymes de complexité et de risque élevé.

Cet intérêt  provient des épargnants les plus aisés, ceux qui sont confiants dans l’évolution de leur situation financière et qui s‘estiment à l’aise avec les placements financiers. À côté de ces « experts aisés », une autre catégorie, moins attendue, a nettement accru son intérêt pour la bourse depuis un an, souligne le Baromètre : ce sont les jeunes de moins de 35 ans. Ils sont 29 % à envisager d’investir prochainement, contre 16 % chez les plus de 55 ans. Ce taux était de 19 % en octobre 2017.

Télécharger le document