L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 6 mars 2019
Auteur: DB
Noter cette article :

 

L'Autorité bancaire européenne (EBA) a publié ses lignes directrices finales qui précisent comment les établissements financiers devraient évaluer l'estimation d'une perte en cas de défaillance (Loss given default-LGD) liée aux conditions d'un ralentissement économique. Les avis se concentrent, notamment, sur les exigences relatives aux normes d'évaluation de la perte en période de crise. Ces lignes directrices, précise l'EBA, complètent son travail plus vaste sur la révision de l'approche de la BRI visant à réduire la variabilité injustifiée des résultats des modèles internes, tout en préservant la sensibilité au risque des  exigences de fonds propres. Ces lignes directrices sont identifiées conformément à la norme technique de réglementation ( Regulatory technical standrads-RTS) et comprennent trois types d'approches: 

- Les approches de Type 1 peuvent être appliquées lorsque les banques disposent de suffisamment de données sur les pertes pour la période identifiée. 

-Les approches de type 2 peuvent être appliquées lorsque les banques ne disposent pas suffisamment de données sur les pertes pour la période identifiée.

Les approches de type 3 peuvent être appliquées dans des cas plus rares, où les approches 1 et 2 ne peuvent être utilisées. Dans ce cas, note l'EBA, les banques doivent appliquer une marge de sécurité minimale (Minimum margin of conservatism- MoC) de 15 points de pourcentage sur les estimations LGD. 

Enfin, une valeur de référence est mise en place, qui agit comme un objectif non contraignant lors de l'estimation finale de la LGD e période de ralentissement économique. 

 

Télécharger le document

Lien de secours