L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 18 mars 2021
Auteur: DB
Noter cette article :
ACPR.png

La banque ING en France a fait savoir qu’elle avait pris  acte de la décision publiée  par la Commission des sanctions de l’ACPR et notamment de la sanction de 3 millions d’euros pour des carences dans son dispositif de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT). Les faits pour lesquels ING en France est sanctionnée remontent à plus de deux ans. Toutes les mesures correctives nécessaires pour y répondre ont été mises en place et la banque s’est engagée à veiller à l’efficacité durable de son dispositif de LCB-FT. Dans sa décision l’ACPR pointe une classification des risques « incomplète et inefficace », de « graves carences » dans le suivi des opérations à risque et plus globalement pour tous les transferts de fonds, une actualisation « insuffisante » de la connaissance des clients et plus particulièrement des « personnes politiquement exposées », mais aussi des manquements dans les obligations d’examens renforcés et de déclarations de soupçons à Tracfin.

Parmi les exemples de manquements ou ratés, l’ACPR cite  : une « défaillance technique » ayant entraîné l’absence d’analyse anti-blanchiment pour 600 000 opérations ; ou l’absence de déclaration Tracfin pour un client particulier qui multipliait les transactions sur des véhicules automobile d’occasion ou pour des opérations sans aucune justification alors que ces transactions se faisaient avec un autre client déjà signalé à Tracfin.

Télécharger le document

Lien de secours