L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Zone :

Categorie :

Jeu. 05 juil. 2018 - La dernière Lettre sur l'Observatoire de l'épargne de l'AMF confirme un certain retour des Français vers les actions

Partagez
Noter cette article :

La dernière Lettre de l’Observatoire de l’épargne de l’Autorité des marchés financiers (AMF) présente une enquête réalisée par Kantar TNS qui montre que le nombre d’investisseurs déclarant détenir des actions, en direct ou via des fonds d’actions, est en hausse, confirmant ainsi la tendance observée depuis deux ans. .

Le taux déclaré de détention d’actions en direct est égal à 7,5% en 2018, confirmant  le chiffre de 2017 (7,6%) qui marquait un net rebond par rapport à 2016 (6,2%). Parallèlement, le taux de détention de parts de placements collectifs investis en actions ne diminue plus. Il est égal à 2,7% en 2018 (2,5% en 2016).  Au total, le nombre d’investisseurs en actions (en direct ou via un fonds d’actions) est reparti à la hausse : il s’est établi à 8,8% en mars 2018 après avoir atteint en 2016 son plus bas niveau (7,6%) depuis 2008, année du début de l’enquête.

L’enquête fait également ressortir que les épargnants préfèrent gérer eux-mêmes leurs placements, soit 59% des Français. Seuls 5% préfèrent déléguer la gestion de leur épargne à un professionnel et 36% préfèrent gérer eux-mêmes tout en faisant occasionnellement appel à un professionnel. Il en résulte donc, souligne l'AMF, que 57% des français utilisent les conseils ou les services de leur banque, pour choisir et souscrire leurs placements, et  27%  les conseils de leur assureur. A noter que 16% déclarent consulter des avis sur internet.

 

Télécharger le document

Lien de secours

Mer. 04 juil. 2018 - la FCA crée une base de données qui fournit des informations sur les professionnels de la finance à leurs clients

Partagez
Noter cette article :

La Financial Conduct Authority (FCA) vient de proposer un nouveau répertoire pour aider les consommateurs et les entreprises à vérifier l'état et l'historique des personnes travaillant dans les services financiers.

Cette base de données comprendra tous ceux qui occupent des postes de cadre supérieur nécessitant l'approbation de la FCA et ceux dont les rôles exigent que les entreprises certifient qu'elles sont en bonne santé; cela inclut ceux qui occupent des fonctions en contact avec la clientèle, tels que les  conseillers hypothécaires et les conseillers en placement.

Cette base de données, note la FCA, a été conçue pour fournir des informations conviviales, pratiques et faciles à comprendre. Par exemple,  un classement par zones géographiques permettra aux clients de localiser des conseillers locaux.

La FCA a fait savoir, par ailleurs, qu'elle venait de publier les règles quasi définitives sur l'extension du régime des cadres supérieurs et de certification  (Senior Manager  and Certification Regime -SM&CR), à presque toutes les entreprises réglementées.

Télécharger le document

Lien de secours

Mar. 03 juil. 2018 - La SEC inculpe le goupe KBR pour de mauvaises informations sur ses comptes

Partagez
Noter cette article :

La Securities and Exchange Commission (SEC) a inculpé la société d’ingénierie et de construction mondiale KBR Inc, pour avoir  gonflé une mesure de performance clé, non financière, connue sou le nom de "work in backlog". KBR, dans ce contexte, a accepté de payer une pénalité de 2,5 millions de $ pour régler les frais de la SEC.

Selon la SEC, les informations de KBR sur son travail en "backlog" étaient importantes pour les investisseurs car cette mesure était censée représenter le montant des revenus que  KBR s'attendait à recevoir à l'avenir et correspondaient à  des commandes fermes dans le cadre de contrats déjà réalisés.

Or, note la SEC, au deuxième trimestre 2012, KBR avait indûment inclus 459 millions de $ dans son carnet de commandes pour un contrat de fabrication de tuyaux et d'assemblage modulaire au Canada, alors que ce contrat ne garantissait pas la réalisation de la totalité du contrat. 

La SEC, par ailleurs, a également estimé que KBR avait des contrôles comptables internes déficients et qu'elle n'avait pas réussi à faire des estimations précises et fiables des coûts liés à sept contrats canadiens, ce qui a conduit l'entreprise a surestimé son bénéfice net.  

 

Télécharger le document

Lien de secours

Mar. 03 juil. 2018 - l'ESMA vient de publier son rapport 2017

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) vient de publier son rapport 2017 qui expose les objectifs, les activités et les principales réalisations de l'ESMA au cours de l"année écoulée.

En 2017, déclare l'insitution européenne, l'ESMA a continué de progresser dans sa mission de renforcement de la protection des investisseurs et de promotion de marchés stables et ordonnés. Elle a mis tout particulièrement l'accent  sur les priorités suivantes

-Convergence de surveillance: mise en oeuvre de MiFID II et MiFIR.

- Evaluation des risques, en se concentrant tout particulèrement sur la qualité des données

- Règlement unique: benchmarks et union des marchés de capitaux.

- Supervision directe: supervision  des agences de notation et  des Trade Reposetories (TR)  et de leurs activités auxiliaires.

Enfin, le rapport contient des détails sur le travail de l'ESMA dans le cadre de chacune de ses activités, en  mettant l'accent sur les principales réalisations dans chacun de ces domaines

Télécharger le document

Lien de secours

Lun. 02 juil. 2018 - La Fed a fixé son évaluation annuelle du passif global consolidé qui réglemente les prises de contrôle dans le secteur financier

Partagez
Noter cette article :

La Réserve fédérale (Fed)  vient de publier son évaluation annuelle du passif global consolidé des sociétés financières, comme l'exige l'article 622 de la loi Dodd Frank. Cette dernière interdit à une société financière de prendre le contrôle, ou de fusionner avec une autre société financière si le passif de la nouvelle entité dépasse 10% des passifs consolidés de toutes les sociétés financières.

Cette disposition  évalue les passifs consolidés à 20 283 121 945 000  $. Ce chiffre qui correspond donc à la moyenne des passifs financiers du secteur financier des deux années précédentes, servira de mesure du passif consolidé de l'article 622, du 1er juillet 2018 au 30 juin 2019.

Les sociétés financières assujetties à cette limite, rappelle la Fed, sont les institutions  d'assurance des dépôts, les société de portefeuilles bancaires, les sociétés de portefeuilles d'épargne et de crédit, les banques étrangères, les sociétés contrôlant des sociétés d'assurance dépôts et les sociétés financières non bancaires désignées par le Conseil de surveillance de la stabilité financière.  

 

Télécharger le document

Lien de secours

Ven. 29 juin 2018 - L'EBA a précédé à une mise à jour des normes techniques de mise en oeuvre (ITS) des institutions financières

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité bancaire européenne (EBA) vient de publier une mise à jour de ses normes techniques de mise en oeuvre ( ITS-Implementing Technical Standards) sur l'analyse comparative des contrôles internes. les ITS concernent tous les portefeuilles d’analyse comparative qui seront utilisés pour l’exercice d'évaluation comparative de 2019.

L'actuelle mise à jour comprend les modifications et clarifications introduites par l'EBA sur la base du document de consultation publié le 18 décembre 2017, précise cette dernière. Pour l'analyse comparative des risques de marché, note l'EBA, les portefeuilles ont été considérablement mis à jour.  Après trois années d'exercice (2016-2018) , un nouvel ensemble de portefeuilles a été introduit , dont la composition, souligne l'EBA, a été nettement simplifiée pou permettre une couverture plus large des instruments dans   l'exercice 2019.

Des modifications mineures ont été par ailleurs introduites pour les portefeuilles de risque crédit, et des ajustements ont été apportés aux données demandées aux institutions financières. Ces changements comprennent:

-une distinction entre les expositions au bilan et hors bilan.

-Des ajustements aux indicateurs pour les portefeuilles de référence.

-Une nouvelle répartition par type de garantie.

- La séparation des expositions spécialisées. 

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 28 juin 2018 - La SEC renforce les exigences sur le contrôle des liquidités des fonds à capital variable

Partagez
Noter cette article :

La Securities and Exchange Commission (SEC) vient d'adopter des amendements aux obligations d'information en matière de liquidité pour certains fonds à capital variable. En vertu de ces modifications, précise la SEC, les fonds commenteraient dans leur rapport annuel ou semestriel pour les actionnaires du fonctionnement et de l'efficacité de leurs programmes de gestion du risque de liquidité. 

Cette nouvelle exigence remplace une exigence en suspens selon laquelle les fonds fournissent publiquement un aperçu quantitatif de fin de période des données historiques de classification de la liquidité globale de leurs, portefeuilles sur le formulaire N-PORT.

La SEC rappelle qu'elle a adopté la règle de liquidité des  fonds à capital variable en octobre 2016 afin de promouvoir des programmes efficaces de gestion du risque de liquidité pour ce secteur. La gestion du risque de liquidité, souligne la SEC, est importante pour la capacité des fonds à respecter   leurs obligations légales, et les attentes de leurs investisseurs, en termes de remboursement de leurs actions. 

Depuis l'adoption de la règle de 2016 la SEC a entrepris une vaste campagne de sensibilisation pour identifier les problèmes potentiels associés à sa mise en oeuvre efficace.  

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 28 juin 2018 - L'EBA a actualisé ses deux guides sur la transmission des données de supervision

Partagez
Noter cette article :

 

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 28 juin 2018 - La FCA prépare une série de mesures pour protéger et aider l'épargne retraite des consommateurs

Partagez
Noter cette article :

La Financial Conduct Authority (FCA) vient de lancer une consultation sur un ensemble de mesures qu'elle prépare pour protéger les consommateurs et les aider à mieux gérer leur patrimoine et à stimuler une meilleure concurrence sur le marché des revenus de retraite. 

Cette consultation s'articule avec la publication du rapport final sur les  retraites ( Retirement Outcomes Review) qui fait un bilan sur le secteur des retraites et des revenus de retraite depuis que ce secteur a été libéré en 2015. La FCA, dans ce rapport, constate que si les consommateurs ont globalement bien accueillis cette liberté, certains d'entre eux, en revanche, ont pris des risques inconsidérés, mettant en danger leur situation économique.

Ainsi, d'après ses analyses, la FCA estime que certains clients en difficulté pourraient augmenter leurs revenus de retraite de près de 40% en  investissant avec de bonnes combinaisons d'actifs plustôt qu'en liquidiité.

Les caisses de retraite à cotisations définies augmenteront considérablement dans les années à venir; note la FCA, il est donc imporant pour elle de bien structurer ce marché et de le suivre de près. Les mesures envisagées par la FCA se.proposent  de fournir de bonnes informations aux consommateurs et de les aider dans leurs décisions de gestion.  

Télécharger le document

Lien de secours

Mer. 27 juin 2018 - L'AMF précise les conditions d'exercice des droits de vote par les sociétés de gestion

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité des marchés financiers (AMF) vient d'apporter des précisions sur les conditions s'exercice des droits de vote par les sociétés de gestion.

La position recommandation DOC-2005-19 précise notamment:

-les modalités de mise à disposition des investisseurs de de l'information relative à sa politique de vote et sa mise en oeuvre,

-le contenu de l'information sur le taux de participation aux assemblées générales des émetteurs,  

-les modalités de trasmission de l'information concernant les votes émis sur chaque résolution par la société de gestion,

-l'exercice des droits de vote attachés aux titre détenus par les fonds de capital investissement, les fonds professionnels spécialisés et les fonds professionnels de capital investissement. 

 

 

 

Télécharger le document

Lien de secours

Zone :

Categorie :

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :