L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour une dizaine de news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Zone :

Categorie :

Jeu. 10 avr. 2014 - OCDE - Modèles d’indicateurs de la croissance du PIB à court terme dans les BRIICS : une approche avec des modèles d’étalonnage à petite échelle

Partagez
Noter cette article :

L'Organisation de coopération et de développement économiques a publié un rapport sur le thème des modèles d’indicateurs de la croissance du PIB à court terme dans les BRIICS : une approche avec des modèles d’étalonnage à petite échelle.

Ce rapport étend aux BRIICS les modèles de prévision de croissance à court terme du Département des Affaires économiques de l’OCDE qui n’englobent pour l’instant que les pays du G7. Considérant le manque de séries macroéconomiques de qualité, ce rapport adopte une approche avec des modèles d’étalonnage à petite échelle.

Les résultats suggèrent que les prévisions de ces modèles pour les deux trimestres suivant la publication la plus récente du PIB sont plus précises que celles des modèles autorégressifs ou qu’une hypothèse de croissance constante. Ces modèles à petite échelle auraient permis l’identification du ralentissement puis du rebond de la croissance durant la crise globale de 2008-2009 et ce plusieurs mois avant les publications officielles du PIB.

Dans l’ensemble, la précision des prévisions semble être similaire à celle des modèles existants pour les pays du G7, particulièrement lorsque la forte volatilité du PIB que connaît la plupart des BRIICS est prise en compte. 

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 10 avr. 2014 - FMI - La reprise s’affermit, mais il faut redoubler d’efforts

Partagez
Noter cette article :

La reprise mondiale repose sur une assise plus large, mais l’évolution de l’environnement extérieur pose de nouveaux problèmes aux pays émergents et aux pays en développement, selon le dernier rapport du FMI sur les Perspectives de l’économie mondiale.

Le FMI prévoit une croissance mondiale de 3,6 % en moyenne en 2014, contre 3 % en 2013, puis de 3,9 % en 2015.

L’affermissement de la reprise dans les pays avancés après la Grande Récession est une évolution encourageante, selon les services du FMI. Mais la dernière édition des PEM souligne aussi que la croissance reste modeste et inégale dans le monde.

«La reprise qui commençait à s’installer en octobre devient non seulement plus vigoureuse, mais aussi plus large», a déclaré Olivier Blanchard, économiste en chef du FMI. «Bien que la reprise soit loin d’être complète, la normalisation de la politique monétaire, conventionnelle et non conventionnelle, est maintenant à l’ordre du jour».

Cependant, M. Blanchard a averti que si les risques extrêmes ont diminué, les risques n’ont pas disparu.
L’économie mondiale reste donc fragile en dépit de l’amélioration des perspectives, et des risques importants, vieux et nouveaux, subsistent. Parmi les risques recensés précédemment figurent le programme inachevé de réformes du secteur financier, l’endettement élevé de beaucoup de pays, un chômage par trop élevé et des craintes concernant les pays émergents.

Les nouveaux risques qui apparaissent sont une inflation faible dans les pays avancés, une détérioration des perspectives des pays émergents par rapport au second semestre de l’an dernier et les récentes tensions géopolitiques. Dans ces conditions, le rapport souligne qu’il convient de redoubler d’efforts pour rétablir pleinement la confiance et assurer une reprise mondiale durable et soutenue.

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 10 avr. 2014 - Ministère des Finances - La direction des affaires juridiques publie son rapport d'activité pour 2013

Partagez
Noter cette article :

La direction des affaires juridiques (DAJ) vient de publier son rapport d'activité pour l'année 2013. Au sommaire : chiffres clés, temps forts et perspectives.

Pour 2013, la direction des affaires juridiques (DAJ) comptabilise 872 consultations écrites formalisées, 490 consultations réalisées sous d’autres formes, et près de 1 700 prestations de conseil juridique aux acheteurs publics.

Parmi les faits marquants de son activité figure, notamment, le travail préparatoire à la transposition en droit français des directives européennes qui composent le « paquet commande publique ». Ces directives doivent permettre d’utiliser plus efficacement les montants alloués chaque année à l’ensemble des marchés publics.

Projets de loi portés par les ministères économiques et financiers

L'an passé, la direction des affaires juridiques s’est aussi investie dans l’élaboration des grands projets de loi portés par les ministères économiques et financiers, sur l'économie sociale et solidaire ou encore sur la consommation. Elle a également assuré la préparation des débats parlementaires sur la loi habilitant le Gouvernement à simplifier et à sécuriser la vie des entreprises.

Par ailleurs, dans ses fonctions d’agent judiciaire de l’Etat, la DAJ a eu à traiter plus de 4 500 nouveaux dossiers contentieux devant l'ensemble des juridictions de l'ordre judiciaire. Elle a actuellement en charge un portefeuille de près de 8 000 dossiers actifs.

Mots-clés : Union européenne

Jeu. 10 avr. 2014 - Project Syndicate - Le nécessaire démantèlement de l’euro

Partagez
Noter cette article :

Le site project-syndicate.org a publié un article sur le thème du nécessaire démantèlement de l’euro.

Au mois de janvier, Chris Williamson, économiste en chef au sein du cabinet de recherche économique Markit, a qualifié la France de « nouvelle grande malade de l’Europe. » Face à une croissance du PIB proche de zéro, à la hausse du chômage, ainsi qu’au creusement de la dette publique – sans parler du caractère contre-productif des politiques d’austérité adoptées – il est difficile de soutenir le contraire. Étant donné l’importance fondamentale de la France dans la stabilité économique et politique de l’Europe, il y a là un risque majeur pour le projet européen tout entier.

Un certain nombre d’événements récents confirment le diagnostic de Williamson. Au mois de décembre, l’activité commerciale française a chuté jusqu’à atteindre son niveau le plus bas en sept mois. Bien que les recettes fiscales aient augmenté de 32 milliards € (44 milliards $) l’an dernier, le déficit gouvernemental n’a été réduit que de 8 milliards €, la dette publique étant quant à elle passée de 89% du PIB à plus de 93%. Dans le même temps, le taux de chômage a grimpé de 9,5% à 10,5%.

La conclusion évidente réside dans le fait que l’austérité n’est pas une solution. Il appartient en effet à la France de s’affranchir de ses politiques actuelles, pour son propre bien – et pour celui du reste de l’Europe...

Consulter l'article

Lien de secours

Mer. 09 avr. 2014 - CFTC - Condamnation de Queen Shoals Consultants et de ses dirigeants pour fraudes sur des devises étrangères

Partagez
Noter cette article :

La Commodity Futures Trading Commission a publié un communiqué de presse dans lequel elle annonce avoir la condamnation de Gary D. Martin et de Brenda K. Martin, les deux propriétaires de Queen Shoals Consultants, pour avoir mis en place et exploité un schéma frauduleux basé sur des transactions de devises étrangères.

La CFTC tient à rappeler qu'elle avait déjà émis une injonction permanente à l'encontre des défendeurs en 2011 pour fraude sur des clients dans un système de forex.

Selon la plainte déposée par la CFTC, les défendeurs auraient créé un site internet afin d'attirer des clients potentiels dans lesquels ils auraient prétendu qu'ils avaient plus de 20 années d'expérience dans le domaine des services financiers et qu'il travaillait avec une équipe d'experts prêts à aider les clients. En réalité, les défendeurs n'avaient aucune expérience dans le trading sur le Forex et toutes les informations se trouvant dans leurs teasers étaient fausses (bénéfices garantis, rentabilité, etc.). En outre, Gary Martin a admis sous serment à la CFTC qu'il ne se livrait à aucune transaction sur le Forex pour le compte de ses clients, ce qui est faux.

Les défendeurs ont été condamnés à payer une amende de 5,76 millions de dollars.

Résumé :

The U.S. Commodity Futures Trading Commission (CFTC) obtained federal court supplemental consent Order requiring Defendants Gary D. Martin and Brenda K. Martin of St. Augustine, Florida, and their company, Queen Shoals Consultants, LLC (QSC) of Charlotte, North Carolina, to jointly pay a total of $5.76 million in civil monetary penalties for defrauding customers through a retail foreign currency (forex) trading scheme (see CFTC Press Release and Complaint 6004-11, March 17, 2011). None of the Defendants has ever been registered with the CFTC.

Specifically, the supplemental Order, entered on May 14, 2013, by Chief Judge Robert Conrad, Jr., of the U.S. District Court for the Western District of North Carolina, requires QSC and Gary Martin to pay a civil monetary penalty (CMP) of $4,320,000 and Brenda Martin to pay a $1,440,000 CMP. The Defendants’ CMP obligation and post-judgment interest shall be joint and several, according to the supplemental Order.

Consulter le communiqué

Lien de secours

Mer. 09 avr. 2014 - HKMA - Alerte sites Web frauduleux : http://www.fmetal.hk/Backup/

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité monétaire de Hong Kong a publié un communiqué de presse dans lequel elle lance une alerte à l'intention des investisseurs à propos d'un site frauduleux avec le nom de domaine "http://www.fmetal.hk/Backup/".

Toute personne qui a visité le site serait redirigée vers un site officiel lié à BNP Paribas. Cette dernière a précisé dans un communiqué de presse qu'elle n'a aucun lien avec le site Web frauduleux.

HKMA a signalé l'affaire à la police de Hong Kong pour complément d'enquête.

Résumé :

The Hong Kong Monetary Authority (HKMA) wishes to alert members of the public in Hong Kong to a fraudulent website with the domain name "http://www.fmetal.hk/Backup/".  Anyone who visited the website would be redirected to an official website related to BNP Paribas.  BNP Paribas has clarified that it has no connection with the fraudulent website.

Anyone who has provided his or her personal information to the website or has conducted any financial transactions through the website should contact BNP Paribas at 2825 1116 and any local Police Station or the Commercial Crime Bureau of the Hong Kong Police Force at 2860 5012.

Consulter le communiqué

Lien de secours

Mer. 09 avr. 2014 - BdF - Le risque de crédit dans la zone euro

Partagez
Noter cette article :

La Banque de France a publié un rapport sur le thème du risque de crédit dans la zone euro.

Les auteurs de ce rapport, Simon Gilchrist et Benoit Mojon, construisent des indicateurs de risque de crédit pour les banques et pour les sociétés non financières de la zone euro. Ces indicateurs sont les écarts de prime moyens entre le rendement des obligations émises par le secteur privé et le rendement de même maturité émis par l'État fédéral allemand. Les indicateurs sont construits par pays pour l'Allemagne, la France, l' Italie et l'Espagne ainsi que pour la zone euro. Ils révèlent que la crise financière de 2008 a considérablement augmenté le coût du financement de marché pour les banques et les entreprises non financières. En revanche, le ralentissement de 2001 n’a eu d’impact que sur le coût du crédit des entreprises non financières , alors que celui des banques est resté stable.

La crise financière de 2008 a également conduit à une divergence systématique des écarts de crédit pour les entreprises financières entre les pays. Cette divergence a encore augmenté lors que la crise de la dette européenne de 2010 à 2013. Les primes de crédit pour les banques et les entreprises non financières reflètent alors de plus en plus un facteur national plutôt que les conditions financières de la zone euro.

Les indicateurs de risque de crédit fournissent du contenu prédictif important pour l'activité réelle et les volumes de crédit de la zone euro dans son ensemble et pour chaque pays. Une  analyse VAR implique que les perturbations des marchés de crédit conduisent à des contractions importantes de la production, augmente le chômage et diminue l'inflation dans la zone euro.

Télécharger le document

Lien de secours

Mer. 09 avr. 2014 - OCDE - Répartition géographique des ressources financières allouées aux pays en développement - édition 2014

Partagez
Noter cette article :

L'Organisation de coopération et de développement économiques a publié un rapport sur le thème de la répartition géographique des ressources financières allouées aux pays en développement.

Ce rapport fournit des données détaillées sur le volume, la provenance and les types d'aide et d'autres apports de ressources attribués à chacun d'environ 150 pays en voie de développement.

Les données statistiques couvrent les apports d'aide publique au développement et les autres financements publics et privés fournis à chaque pays bénéficiaire par chacun des membres du Comité d'aide au développement de l'OCDE, par les organismes multilatéraux ainsi que par d'autres pays donneurs.  Des indicateurs socio-économiques de base sont présentés pour mémoire.

Consulter le Rapport

Mer. 09 avr. 2014 - Project Syndicate - Climat et compétitivité

Partagez
Noter cette article :

Le site project-syndicate.org a publié l'article de Thomas Fricke, économiste en chef de la Fondation européenne pour le climat, sur le thème de la relation entre climat et compétitivité.

Au moment où la crise de la dette européenne s’efface, un autre désastre économique semble être imminent – le prix de l'énergie. Depuis les années 2000, le prix moyen de l'électricité que doit payer les industries européennes a plus ou moins doublé, et les entreprises européennes payent à présent deux fois plus cher pour le gaz que leurs concurrents américains. Est-ce que les politiques climatiques très ambitieuses de l'Europe – qui visent à augmenter le coût des « mauvaises » sources d'énergie – est en train de détruire la base industrielle du continent ?

À première vue, les chiffres semblent soutenir les pires prévisions. Comment un écart de prix aussi important pourrait-il ne pas avoir un impact sur la compétitivité ? Pourtant, si les prix élevés de l'énergie conduisent à une baisse des exportations, comment se fait-il que l'Allemagne, qui possède certaines des politiques climatiques les plus ambitieuses au monde, ait doublé ses exportations depuis 2000 ?

Consulter l'article

Lien de secours

Mar. 08 avr. 2014 - VoxEU - La croissance durable nécessite une vision à long terme

Partagez
Noter cette article :

Le site VoxEU a publié un article de Pascal Lamy et de Ian Goldin sur le thème de la nécessité d'une vision à long terme pour une croissance durable.

Le court-termisme excessif est toujours un problème pour la politique et la crise mondiale a clairement mis en évidence ce fait.

Cet article présente un rapport qui explique comment le passage à des solutions à plus long terme est nécessaire et possible. Le message clé est que les entreprises ainsi que les gouvernements doivent adopter une vision à plus long terme. Le rapport identifie les moyens visant à surmonter l'impasse actuelle dans les négociations économiques, climatiques, le commerce, et la sécurité notamment.

Résumé :

Excessive short-termism is always a problem for policy, but the Global Crisis has brought it sharply into focus.

This column introduces a report that discusses how a shift to longer-term solutions is necessary and possible. A key message is that businesses as well as governments need to take a longer-term view.

The report identifies ways to overcome the current impasse in key economic, climate, trade, security, and other negotiations.

Consulter l'article

Lien de secours

Zone :

Categorie :

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :