L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Zone :

Categorie :

Lun. 23 août 2010 - Lu 23 août - TENDANCES : l'endettement au 1° trim 2010 / suivi par la Banque de France

Partagez
Noter cette article :

La Banque de France a publié son "stat-info" sur l'endettement au 1° trimestre 2010 : confirmation de la montée de l'endettement des États et du désendettement des ménages et des entreprises.

Télécharger le document

Accès à la page endettement et titres

Résumé officiel :

Taux d'endettement des agents non financiers résidents - Comparaisons internationales - 1er trimestre 2010

Au 1er trimestre 2010 :

- la dette des ménages, exprimée en point de PIB, diminue dans la plupart des grands pays ou zone considérés, à l'exception de la France et du Royaume-Uni, où sa hausse tend toutefois à se ralentir, et de l'Italie où elle est interrompue ;

- le rapport de la dette des sociétés non financières au PIB baisse au Japon alors qu'il augmente dans la zone euro, aux États-Unis et, de façon plus prononcée, au Royaume-Uni. Au sein de la zone euro, il diminue de nouveau en Allemagne et en Espagne et augmente assez nettement en France et plus légèrement en Italie ;

- dans le prolongement de la tendance engagée depuis mi-2008, le rapport au PIB de la dette des administrations publiques - dette appréciée à sa valeur de marché - continue d'augmenter dans l'ensemble des économies sous revue malgré la reprise de la croissance du PIB observée dans tous les pays considérés à l'exception de l'Espagne.

Télécharger le document

Lien de secours

Mots-clés : Dette

Lun. 23 août 2010 - Lu 23 août - RAPPORTS : Une ONG soulgne les dangers de l'hydroélectricité

Partagez
Noter cette article :

L'ONG "Survival" vient de publier un rapport soulignant les effets néfastes pour les populations locales de la vogue actuelle des grands barrages hydroélectriques. Ce n'est qu'un rappel : la construction des barrages d'Assouan, des Trois Gorges ou Itaipu ont provoqué des débats et parfois de violents conflits. Ce qui est nouveau est la reprise de la construction de grands barrages avec un conflit "intellectuel" entre les défenseurs des barrages qui permettent de limiter l'émission de CO2 et le maintien du courant criqtique qui souligne les effets écologiques complexes (depuis le changement du micro-climat jusqu'au modification du régime des limons) et les effets sociaux toujours désastreux pour la population locale.

Télécharger le document :

Télécharger le document

Lien de secours

Ven. 20 août 2010 - 20 août - RAPPORTS : Le Conseil d'Analyse Stratégique se fait l'écho du dynamisme français dans le domaine des supercalculateurs

Partagez
Noter cette article :

Le CAS se fait l'écho du renouveau de l'activité de la France dans ce domaine qui devient stratégique pour l'économie et pas seulement la Défense. Les USA dominent largement ce marché avec IBM et Cray. La Chine affiche de grandes ambitions. La France cherche sa voie.

Télécharger le rapport

Résumé (Officiel) :

Les supercalculateurs actuels réalisent en un jour une tâche qu'un ordinateur de bureau mettrait 150 ans à accomplir. Leur puissance, traduite en opérations par seconde (flops), double presque chaque année - elle est, en 2010, de l'ordre de 2 1015 flops (ou 2 pétaflops). De nombreux domaines scientifiques et techniques, comme l'aéronautique, l'astrophysique, les matériaux, la chimie quantique, la santé, l'environnement, ou encore la fusion nucléaire, sont aujourd'hui dépendants des capacités de calcul intensif. Les supercalculateurs constituent donc un outil stratégique de compétitivité pour les États et les entreprises.

L'Europe et la France, qui s'étaient laissé distancer, ont consacré d'importants efforts depuis 2007 pour revenir dans la course mondiale. La mise en place d'une structure (GENCI), chargée de développer les moyens de calcul nationaux, a permis en 3 ans de multiplier par 30, en France, la puissance de calcul. Dans le cadre de l'initiative européenne PRACE (Partnership for Advanced Computing in Europe), un supercalculateur de 0,8 pétaflops est désormais opérationnel à Jülich en Allemagne et accessible à tous les scientifiques européens depuis le 1er juin 2010. La France devrait bénéficier prochainement de deux nouveaux outils : en 2010, pour ses besoins de défense, elle disposera de Tera 100 (puissance d'au moins 1 pétaflops) et en 2011 du Très Grand Centre de calcul (TGCC), d'une puissance supérieure à 1 pétaflops (dans le cadre de la participation à PRACE).

Ces outils au service de la défense, de la recherche et de la compétitivité industrielle demandent de l'Europe - seul échelon pertinent compte tenu de l'explosion des coûts - et de la France un engagement dans la durée pour accompagner le développement du calcul intensif et préparer les générations futures de supercalculateurs.

- Proposition n° 1 : Garantir le développement du calcul intensif sur le moyen terme et conforter GENCI (Grand Équipement National de Calcul Intensif) dans ses missions.

- Proposition n° 2 : Créer des formations qualifiantes en calcul intensif de la licence au doctorat.

- Proposition n° 3 : Soutenir le développement d'une industrie française et européenne des supercalculateurs dans le cadre du programme « Dépenses d'avenir ».

- Proposition n° 4 : À l'instar des États-Unis, favoriser l'émergence d'une infrastructure de recherche européenne d'envergure internationale et renforcer le processus d'innovation et de transfert en améliorant les relations public/privé pour faire de la France l'un des pivots du calcul intensif.

Télécharger le document

Lien de secours

Ven. 20 août 2010 - 20 août - RAPPORTS : l'attractivité de la France suivie par le Conseil d'Analyse Stratégique

Partagez
Noter cette article :

Le Conseil d'Analyse Stratégique a publié son suivi des indicateurs d'attractivité de la France. Comme le rapport Giaccobi, cela confirme un état des lieux à fort potentiel.

Télécharger le communiqué de presse

Télécharger le Rapport du CAS

Résumé (officiel) :

Avec l'accélération des mouvements de capitaux et de personnes, la capacité d'un pays à attirer et à retenir les entreprises et talents est devenue un élément clé des politiques économiques de croissance. La crise économique a renforcé le poids accordé à l'attractivité, tous les pays étant mobilisés pour attirer les activités créatrices d'emplois.

L'attractivité des pays est souvent présentée par le biais de classements internationaux reposant sur des indices composites de compétitivité et des enquêtes d'opinion auprès de chefs d'entreprises. Ces classements fournissent une première appréciation utile du positionnement relatif des différents pays mais ils pêchent par leur instabilité, l'hétérogénéité des variables mobilisées et l'absence de fondements théoriques à l'agrégation des données.

Afin d'établir un diagnostic objectif de l'attractivité du site France, le Centre d'analyse stratégique et l'Agence française pour les investissements internationaux, avec la collaboration de la Direction générale du trésor et de la Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale ont souhaité rassembler dans le « Tableau de bord 2010 de l'attractivité de la France » des données économiques concernant les investissements, les activités productives et stratégiques et les compétences attirés sur le territoire national ainsi que sur les principaux déterminants des choix de localisation des entreprises étrangères. Pour chacun de ces indicateurs, la France est comparée à onze pays qui ont le plus souvent un poids important dans les investissements internationaux et des relations économiques soutenues avec la France.

La France apparaît comme un pays carrefour de l'investissement international : 3ème pays d'accueil de l'investissement direct étranger dans le monde et seconde destination européenne des investissements étrangers créateurs d'emplois. Les filiales de groupes étrangers contribuent largement à l'activité du secteur manufacturier en France : elles réalisent 30 % de la valeur ajoutée, emploient un salarié sur quatre et sont à l'origine de 20 % de la R & D conduite sur notre territoire. Les compétences étrangères sont également à l'honneur en France : avec près de 250 000 étudiants accueillis, la France est le 4ème pays mondial d'accueil des étudiants en mobilité internationale.

Les indicateurs relatifs aux déterminants de la localisation donnent une image diversifiée et équilibrée des points forts et des points faibles du territoire français. Les principaux atouts de la France résident dans la taille et le dynamisme de son marché, la densité et la performance de ses infrastructures, le niveau de qualification et de productivité de sa main d'œuvre et la qualité de vie. Si la France affiche une bonne maîtrise de ses coûts de production et bénéficie d'avantages comparatifs en termes de coûts d'implantation des entreprises, sa position en matière de fiscalité et d'environnement administratif reste à améliorer. Dans une perspective de plus long terme, le renforcement des capacités de recherche et d'innovation et le positionnement sur les énergies renouvelables seront des éléments clés pour l'attractivité du site France.

Télécharger le document

Lien de secours

Ven. 20 août 2010 - 20 août - RAPPORTS : Inspection générale des finances : Rapport d'activité 2009

Partagez
Noter cette article :

L'inspection générale des finances (IGF) présente son rapport au titre de l'année 2009 : faits marquants, implication de l'IGF dans la réforme de l'Etat marquée par la révision générale des politiques publiques (RGPP), dans la régulation face à la crise financière, conduite des missions et activités du service, etc.

Télécharger le rapport

Sommaire :

Les instantanés 2009

Le visage de l'Inspection générale des finances en 2009

Une ouverture à l'international

Les thèmes majeurs d'intervention de l'IGF en 2009

Poursuivre la réforme de l'État

Mission : Centre national d'art et de culture

Georges Pompidou

Mission : audit de l'Agence française de développement

Accompagner le développement de l'audit interne de l'État

Mission : structuration du contrôle et de l'audit internes de l'État

Évaluer l'efficience des dépenses fiscales

Mission : méthodologie d'évaluation des dépenses fiscales

Mission : produits d'investissement dans les PME ouvrant droità avantages fiscaux

Le bon fonctionnement du financement de l'économie

Mission : philanthropie privée

Mission : contrôle du respect des obligations professionnelles dans le secteur financier

Mission : microcrédit

Mission : assistance à la commission Juppé-Rocard sur les priorités du grand emprunt national

Évaluer les politiques de l'emploi et de protection sociale

Mission : allégement de charges

Mission : gestion fi nancière des OPCA et du Fup

L'accompagnement des évolutions du monde agricole

Mission : amélioration de la gestion des aléas économiques

dans le domaine agricole

Mission : médiation dans la crise du lait du printemps 2009

Annexes :

Organigramme du service de l'Inspection générale des finances au 1er avril 2010

Missions réalisées par l'Inspection générale des finances en 2009

Inspecteurs généraux des finances au service entre janvier 2009 et avril 2010

Inspecteurs des finances au service entre janvier 2009 et avril 2010

Inspecteurs généraux référents et territoriaux au 1er avril 2010

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 19 août 2010 - 19 août - TENDANCES : l'indice Q2-2010 de GFK Temax sur les biens d'équipement de la maison (électronique)

Partagez
Noter cette article :

L'indice des ventes des produits électroniques ménagers de GfK Temax a progressé de 4% au 2° trimestre 2010 sur 2009. La tendance au multiéquipement (téléviseurs et produits portables) semble être un soutien du marché, ainsi que la baisse des prix.

Télécharger l'indice

Télécharger le communiqué de presse

Télécharger le document

Lien de secours

Mots-clés : Micro-électronique

Jeu. 19 août 2010 - 19 août - MARCHÉS : La CFTC autorise a commercialisation des Dérivés sur Futures d'Istambul aux USA

Partagez
Noter cette article :

La Commodity Futures Trading Commission (CFTC) a autorisé la commercialisation aux USA des "Turkish Derivatives Exchange's futures contract based on the Istanbul Stock Exchange 30 Stock Index (ISE-30)".

Lire le communiqué

Mer. 18 août 2010 - 18 août - RAPPORTS : Le NRC publie une comparaison de 6 stratégies "Science & Technology"

Partagez
Noter cette article :

Le National Research Council (NRC) vient de publier le rapport demandé par l'agence DIA (Defence Intellignece Agency) sur la stratégie S&T de 6 pays (Japon-Brésil-Inde-Chine-Russie-Singapour) avec les implications économiques et stratégiques des évolutions décrites. Très révélateur du souci réel des USA de maintenir leur avance S&T et de leur inquiétude devant la dispersion de la recherche au niveau mondial, notamment dans le domaine militaire, mais aussi économique.

Télécharger le rapport (gratuit, après identification)

Résumé officiel (extrait) :

Key Recommendation. Because a successful global S&T innovation environment portends future prosperity and security for all countries, monitoring the transformation from a national to a global S&T innovation environment should be undertaken on a regular basis for the United States and all countries of interest. Because this transformation can take place before a national S&T environment is fully developed, monitoring should be conducted independent of a country's current achievement. (Recommendation 10-1)

Key Recommendation. The transfer of intellectual property by multinational corporations into domestic companies through S&T activities should be monitored in key countries, particularly India and China. The United States could join with Japan, and possibly the European Union, to establish a united front against such practices. (Recommendation 10-2)

Key Recommendation. The United States should assess its own preparation for, and transformation to, a successful global S&T innovation environment to ensure that it remains in a preeminent S&T position for continued prosperity and national security. Specific areas for assessment should include global exchanges in education and R&D talent, international as well as national recruitment of R&D talent, multinational corporate collaborations, and public policies that facilitate or restrain the leadership of the United States in global S&T innovation. (Recommendation 10-3)

Key Recommendation. For each country of interest, the United States should identify country- specific measures of S&T innovation environments, including nontraditional indicators that are appropriate for targeted technologies and developments. The United States should monitor each country's capacity to facilitate the cultural changes needed to achieve its global S&T innovation environment. These indicators are especially important for predicting future changes in S&T innovation environments. (Recommendation 10-4)

Key Recommendation. The most successful global S&T innovation environments will recruit S&T talent into attractive positions with excellent facilities and research support. The United States should track the quality and availability of research facilities and research support as a significant indicator of any country's attractiveness to the world's S&T talent. (Recommendation 10-5)

Key Recommendation. The United States should continue to gauge the efficiency of research, measured by the effective uses of research talent and research facilities, which portends the future of a county's innovation environment. Efficiency ultimately guides the use of research talent and facilities. For instance, the monitoring of nonresearch responsibilities of scientists (such as administration and proposal writing) and the quality of research infrastructure could be incorporated into measures of efficiency. Highly efficient S&T systems support the most attractive research careers for talented S&T contributors. (Recommendation 10-6)

Key Recommendation. The U.S. government should assess, as a matter of urgency, the national security implications of the continuing global S&T revolution and the global dispersion of R&D. It should evaluate the impact of the decline in U.S. academic competitiveness at the primary and secondary levels, as pointed out in the 2007 report Rising Above the Gathering Storm report, especially with regard to the sciences. Equally important, the assessment should seek mechanisms for sustainable U.S. government collaboration with the international community to uncover and exploit potential scientific and technological breakthroughs, wherever they occur, and to contain whatever threats they may portend. (Recommendation 9-1)

Mer. 18 août 2010 - 18 août - TENDANCES : Les Réglements Judiciaires aux USA continuent de monter

Partagez
Noter cette article :

Le nombre des RJ aux USA continue de monter au 2° trimestre 2010 avec 422.061, mais reste en deçà du "record" du 31 décembre 2005 avec près de 670.000 RJ. Sur une période de 15 ans, c'est l'anomalie de l'année 2007 qui reste remarquable et souligne le laxisme monétaire de l'époque.

Lire le communiqué de presse

Mar. 17 août 2010 - 17 août - ANALYSE SECTORIELLE : les "minières" restent sous-évaluées

Partagez
Noter cette article :

L'indice TSX-Global Mining (S&P) reste relativement prudent pour le secteur minier. Il n'est guère différent des indices boursiers du type CAC 40 etc. Le secteur est sur la base de valorisation assez modeste Il fait l'objet de tentatives de prises de contrôle et d'une activité croissante du fait des nouveaux pays comme la Chine ou l'Inde. Certains analystes soulignent cette anomalie. Le Journal La Tribune s'en est fait l'écho le 17 août.

Le S&P / TSX / Global Mining Index (2007-2010)

Méthodologie Note de synthèse

Addendum : le 19 août, BHP Billiton a lancé une OPA sur Potash !

Zone :

Categorie :

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :