L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Zone :

Categorie :

Ven. 23 févr. 2018 - L'AMF publie une étude sur les rendements comparés des stratégies d'épargne

Partagez
Noter cette article :

L’Autorité des marchés financiers (AMF)  a mené une étude pour évaluer les rendements comparés de différentes stratégies d’épargne. Quelles ont été les allocations d’épargne «gagnantes » depuis 1987 ? Quelle a été la performance d’un support sans risque, comme le Livret A, et des placements en actions ou en obligations ? Quel est le rendement réel de ces placements après frais et fiscalité ? Telles sont les questions auxquelles l'étude de l'autorité de surveillance des marchés se propose de répondre. 

Cette étude, précise l'AMF,  croise de multiples stratégies, durées et dates d’épargne pour mieux identifier les rendements réels nets pour les épargnants et informer sur la réalité de la rentabilité de l’épargne financière. Elle intègre en particulier des hypothèses de flux d’épargne réguliers sur de longues période

Télécharger le document

Lien de secours

Mar. 13 févr. 2018 - L'AMF prononce le retrait de la société de gestion de portefeuilles Vendôme Capital Partners

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité des Marchés Financiers (AMF) a fait savoir dans un communiqué qu'elle avait prononcé le retrait de la société de gestion de portefeuilles Vendôme Capital Partners.  L'AMF dans son communiqué, précise que  lors de sa séance du 23 janvier 2018, le Collège de l’AMF a constaté que la société ne respectait plus les conditions de son agrément.

En application de l’article L. 532-10 du code monétaire et financier, le Collège de l’AMF a donc décidé de prononcer le retrait de l’agrément de la société Vendôme Capital Partners en qualité de société de gestion de portefeuille.

Le retrait d’agrément prendra effet le 27 avril 2018. Jusqu’à cette date, la société est placée sous le contrôle de Madame Claude Dupuy, désignée en qualité de mandataire par l’AMF, afin de s’assurer que la société n’effectue pendant cette période que des opérations strictement nécessaires à la préservation des intérêts des clients et des porteurs des fonds qu’elle gère.

 

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 08 févr. 2018 - l'AMF publie un nouveau Baromètre sur les attentes des Français en termes d'épargne, qui privilégieraient les placements sans risque et à longue durée

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité des marchés financiers (AMF)  vient de publier la première édition de ce Baromètre, récemment crée,  qui constitue le panorama le plus complet du marché sur les choix ou objectifs des épargnants,et  mesure en particulier leur appétence pour la Bourse. Cette première étude décèle quelques signes encourageants quant à l’investissement en actions, note l'AMF. 

Parallèlement, l’AMF révèle les résultats d’une étude sur les performances des placements dans la durée, dont les conclusions confortent le légitime intérêt de nombreux Français pour les actions.

Une part majoritaire de l’épargne des Français est concentrée sur  des placements sans risque, liquides, mais à faible rendement . Parmi les motifs de cette préférence pour des placements peu ou pas risqués, corrélée à la baisse de l’actionnariat individuel, figurent la crise financière de 2007-2008 et la prudence accrue, voire la défiance, des épargnants.

Le Baromètre de l’AMF confirme assez largement cette préférence pour les placements garantis : 52% des personnes interrogées refusent tout risque sur les placements, en dépit d’une faible rémunération ; 64% estiment avoir « peu » ou « pas du tout » confiance dans la Bourse.

Toutefois,  pour la première fois en une décennie, une enquête constatait en 2017 un certain rebond du taux de détention des actions, concernant 8,7% de la population contre 7,6% 2016.

Certains résultats du Baromètre semblent montrer qu’un retour des épargnants vers les marchés actions est possible. 44% des Français jugent les placements en actions comme les supports les plus intéressants sur le long-terme ; 56% pensent qu’il s’agit d’une « bonne idée » pour diversifier ses placements.

Enfin 1/3 des particuliers exprime un intérêt pour la Bourse, une proportion identique à la part des Français qui accepterait une certaine prise de risque dans la perspective de meilleurs rendements. Un horizon de placement long, la diversification et la rentabilité constituent les avantages des actions mis en avant par de nombreux épargnants : considérant que la préparation de la retraite est pour 7 personnes sur 10 une priorité d’épargne, les placements en actions semblent donc pouvoir répondre à ces exigences.

Télécharger le document

Lien de secours

Mer. 07 févr. 2018 - L'AMF publie une première étude sur les niveaux de frais de gestion des OPCVM

Partagez
Noter cette article :

L’Autorité des marchés financiers (AMF) vient de publier une étude sur les niveaux de frais courants facturés en 2015 par plus de 8000 OPCVM distribués en France. Cette étude contient un panorama du marché des OPCVM en France, une analyse des frais courants facturés et un focus sur les commissions de performance.

Dans un contexte marqué par une attention accrue des investisseurs sur le niveau des frais prélevés, l’AMF précise qu'elle  a décidé de procéder de façon régulière à une analyse transversale de l’information sur les frais contenue dans les Documents d’Informations Clés pour les Investisseurs (« DICI ») des OPCVM (Organisme de placements collectifs en valeurs mobilières)  distribués en France. 

Le présent document constitue une synthèse des enseignements de cette première étude menée en 2017 sur les frais prélevés en 2015, et qui sera reconduite régulièrement par l’AMF afin de suivre l’évolution des pratiques des sociétés de gestion. 

L’étude menée par l’AMF a porté sur les niveaux de frais prélevés par les sociétés de gestion de portefeuille qui gèrent des OPCVM2 distribués en France. Cette étude se fonde sur l’analyse des frais qui sont affichés dans le DICI distribué préalablement à toute souscription à un fonds. 

Télécharger le document

Lien de secours

Mar. 06 févr. 2018 - Les industriels français tablent sur une hausse de plus de 4% de leurs investissements en 2018

Partagez
Noter cette article :

Les chefs d'entreprise de l'industrie anticipent une hausse de leurs investissements en 2018,selon l'enquête de l'Insee de janvier sur les investissements.

Pour 2018, les industriels rehaussent leur prévision à plus de 4% par rapport à leurs prévisions d'octobre.Cette révision à la  hausse est  conforme à celle habituellement constatée à  ce  moment de l'année.

L'investissement anticipé pour 2018 est relevé dans  tous les secteurs par rapport à octobre,particulièrement dans la  fabrication des  biens d"équipement.  

Par ailleurs,les chefs d'entreprise de l'industrie  manufacturière annoncent avoir accru leur investissement de 2% en valeur en 2017 par rapport à 2016.   

 

Télécharger le document

Lun. 29 janv. 2018 - L'indicateur avancé de l'Insee auprès des chefs d'entreprises des différentes branches montre une tendance favorable pour 2018

Partagez
Noter cette article :

La publication  des indicateurs de confiance dans les différentes branches confirme l’optimisme des chefs d’entreprise interrogés par l’INSEE en janvier. Quoiqu’en léger repli ce mois, le climat général des affaires reste proche de son sommet de fin 2007, au-dessus de son pic de rebond de début 2011

À partir de cette information qualitative, l’indicateur avancé anticipe une croissance de +0,6 % successivement au quatrième trimestre 2017 et au premier trimestre 2018. Si ces prévisions se réalisaient, l’économie française aurait alors aligné 6 trimestres consécutifs de croissance supérieure à +0,5 % depuis la fin 2016. 

Selon l’indicateur, la croissance sur l’ensemble de l’année 2017 atteindrait +1,9 % et l’année 2018 démarrerait avec un acquis de croissance de +1,5 %. Notons cependant qu’une inconnue subsiste au premier trimestre 2018 avec un alourdissement transitoire des prélèvements liés à la bascule cotisations sociales / CSG et à la hausse de la fiscalité écologique et du tabac, alors que les mesures de soutien au pouvoir d’achat joueront plutôt dans la seconde moitié de l’année. 

Ces facteurs, auxquels on peut ajouter les conditions climatiques exceptionnelles de l’hiver 2017/2018 avec des températures clémentes qui limitent les dépenses en chauffage, pourraient donner à l’activité un profil trimestriel un peu plus heurté que celui déduit des enquêtes de conjoncture qui décrivent plutôt une trajectoire sous-jacente comme ce fut le cas ces dernières années

Télécharger le document

Lien de secours

Mer. 24 janv. 2018 - L'AMF annonce l'actualisation de son guide de la rédaction des documents commerciaux et commercialisation des OPC

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité des mrchés financiers (AMF)  a annoncé qu'elle allait actualiser le guide pour la rédaction des documents commerciaux  et la commercialisation des Organismes de placements collectifs (OPC)

Le guide DOC-2011-24 illustre les comportements à suivre et les mauvaises pratiques à proscrire pour la rédaction des documents commerciaux et la commercialisation des OPC (principes généraux, communication sur des indices financiers et de stratégie, etc.).

Ces dispositions sont déclinées aux OPC à formule, OPC "indiciels", OPC mettant en œuvre des stratégies de type "gestion coussin", SOFICA, SCPI et des fonds de capital investissement. Ce document n’a pas été actualisé au regard des textes transposant MIF 2 et séparant le régime juridique des entreprises d’investissement et des sociétés de gestion de portefeuille. Cette actualisation sera réalisée prochainement.

Télécharger le document

Lien de secours

Ven. 19 janv. 2018 - L'AMF a présenté Supervision 2022, son programme d'action pour les 5 prochaines années

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité des marchés financiers (AMF) vient de dévoiler sa stratégie à 5 ans dans un document intitulé Supervision 2022. L'AMF qa fait savoir qu'elle inscrivait son action dans la perspective d'une future Europe à 27, forte et compétitivé, tout en intégrant la révoution digitale à l'oeuvre et en contribuant aux nouveaux enjeux de financement de l'économie. L'AMF a également présenté la déclinaison 2018 de son plan et ses priorités pour l'année.

Au cours des prochaines années, l’AMF inscrira donc ses actions autour des lignes de force suivantes : 

  1/Trois axes majeurs

-S’engager pour une Union des marchés de capitaux à 27 forte, plus intégrée et plus compétitive ;

-Favoriser l’innovation et accompagner les acteurs ;

-Contribuer au financement de l’économie par des marchés et une place financière attractifs. 

 2/ Un axe interne :  un régulateur plus moderne, à la supervision repensée 

Parallèlement, l’AMF mettra en œuvre une approche rénovée de sa supervision, pour un meilleur suivi et contrôle des professionnels, davantage fondée sur les risques, avec des formats de contrôles plus courts permettant de couvrir un nombre plus important d’acteurs. Cette approche s’appuiera à la fois sur la connaissance des acteurs et l’analyse approfondie des données de transaction que les directives et règlements européens des dernières années ont contribué à enrichir. Chaque année, le régulateur publiera ses priorités de supervision et communiquera sur les bonnes et les mauvaises pratiques observées.

L’AMF se veut également plus moderne et plus agile. Elle entend développer ou renforcer les compétences nouvelles indispensables à l’exercice de ses missions, se doter de nouveaux outils d’analyse et renforcer la digitalisation de ses processus, tant en interne que dans ses interfaces de dialogue avec les professionnels. 

3/ Priorités d’action et de supervision 2018 

La stratégie de l’AMF est déclinée chaque année dans des priorités d’actions et de supervision. Parmi les actions 2018, l’AMF accompagnera les acteurs dans la mise en œuvre de textes structurants comme le nouveau cadre des marchés d’instruments financiers MIF (en application depuis le 3 janvier 2018) et le règlement Prospectus.

Elle soutiendra également le renforcement de l’ESMA à l’occasion de la revue des Autorités européennes de supervision et poursuivra la préparation de la sortie du Royaume-Uni de l’Union, notamment dans le cadre des travaux menés sur les régimes pays tiers.

L’AMF a, par ailleurs, détaillé ses priorités de supervision pour les sociétés de gestion et les prestataires de services d’investissement. Parmi les thèmes identifiés, la mise en œuvre de certaines dispositions clés de la directive MIF (déclaration des transactions, obligation de négociation, gouvernance des produits entre autres), les dispositifs de valorisation des actifs au sein des sociétés de gestion, la gestion ISR et la gestion sous mandat.

Télécharger le document

Jeu. 18 janv. 2018 - La FED inflige une amende de 29 millions d'euros à une banque taïwanaise pour non respect de la législation américaine sur le blanchiment

Partagez
Noter cette article :

Le Conseil de la Réserve Fédérale (FED) a annoncé la décision d'infliger une amende de 29 millions de dollars à l'encontre des activités américaines de Mega International Commercial Bank Co, Ltd, une banque taïwanaise, dont le siège est à Taipei. 

Cette amende a été décidée en raison de la violation de la loi contre le blanchiment d'argent. la FED demande également à la banque taïwanaise de renforcer ses systèmes de supervision et de contrôle du blanchiement d'argent

Comme le précise la décision de la banque centrale américaine, le Conseil a pris ces mesures parce que, dans le cadre de ses opérations  bancaires  américaines,  Mega International Commercial Bank, n'avait pas mis sur pied des procédures de conformité aux  lois américaines  sur le secret bancaire et le blanchiment d'argent.

 

Télécharger le document

Lien de secours

Mar. 16 janv. 2018 - L'AMF et AgriMer signent une convention pour un meilleur fonctionnement des marchés de dérivés de matières premières agricoles

Partagez
Noter cette article :

L’Autorité des marchés financiers (AMF) et FranceAgriMer viennent de signer   une convention dont l’objectif est de renforcer leur coopération afin de permettre à l'AMF de mieux assurer ses nouvelles missions relatives aux marchés de dérivés de matières premières agricoles et de permettre à FranceAgriMer d’assurer sa mission de connaissance et d’organisation de ces marchés.

A la suite de la crise économique de 2007-2008, commente l'AMF, le cadre réglementaire a été renforcé et les missions de l’AMF ont été étendues à la surveillance des marchés au comptant de matières premières lorsqu’ils sont sous-jacents de dérivés financiers.

Les prix des marchés à terme, note l'autorité de contrôle,  sont en effet couramment utilisés comme référence sur des contrats au comptant. En conséquence, une manipulation sur le marché à terme est susceptible d’avoir un impact direct ou indirect sur les échanges commerciaux de marchandises sous-jacentes et inversement.

Télécharger le document

Lien de secours

Zone :

Categorie :

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :