L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Zone :

Categorie :

Ven. 23 févr. 2018 - Une étude de Roland Berger prévoit une hausse de l'activité de private equity pour 2018 en Europe

Partagez
Noter cette article :

L'industrie du capital-investissement prévoit pour l'année en cours plus de transactions de fusions et acquisitions (M&A) de la part des entreprises de capital-investissement qu'en 2017, du fait que les perspectives économiques favorables compenseront les incertitudes économiques comme les négociations en cours sur le Brexit. Cette prévision est l'une des conclusions  de la nouvelle étude "European Private Equity Outlook 2018", présentée par le cabinet Roland Berger qui a intérrogé un échantillon représentatif de professionnels du private equity dans toute l'Europe.

Selon cette étude, les industries les plus attrayantes pour les M&A sont la pharmacie, les sociétés de service et de logistique, les technologiques et les médias et les télécommunications. Elle souligne également l'importance croissante des investisseurs chinois qui bénéficient d'un accès au marché européen à des conditions favorables.

Cette année, précise toutefois Roland Berger, les entreprises de private equity seront probablement plus axées sur la vente de leurs investissements existants que sur la réalisation de nouvelles acquisitions: la sortie des investissements existants est maintenant une priorité absolue pour les investisseurs (30%) , devant la réalisation de nouveaux investissements (25%) et le développement de sociétés de portefeuilles (22%).

L'étude estime que la principale raison de la priorité donnée aux investissements serait le niveau elevé des actifs, 93% des professionnels ayant mentionné le fait que les multiples payés pour certaines acquisitions sont actuellement surévalués.

Pour les professionnels interrogés, les participations majoritaires dans des entreprises familliales sont la priorité (58%)  en termes d'acquisition et la plupart des transactions devraient ainsi se situer dans le segment des petites et moyennes capitalisations de 100 à 500 millions d'euros.

 

 

 

Télécharger le document

Lien de secours

Mots-clés : Roland Berger

Mer. 21 févr. 2018 - La FCA lance un programme de recherche sur l'utilisation de la technologie pour améliorer les obligations des entreprises en matière d'information

Partagez
Noter cette article :

La Financial Conduct Authority (FCA) a annoncé qu'elle lançait une recherche sur la façon dont la technologie peut aider les entreprises à respecter leurs obligations en matière de rapports réglementaires et à améliorer la qualité de l'information qu'elles fournissent.

La FCA rappelle qu'elle étudie régulièrement comment la technologie peut rendre nos réglements plus efficaces et réduire le fardeau réglementaire pour les entreprises. L'une des façons de le faire, précise -t-elle, est de créer des TechSprints qui réunissent des fournisseurs de services financiers, des entreprises technologiques et des experts en la matière afin de développer des solutions aux problèmes de réglementation.

En novembre 2017, la FCA et la Banque d'Angleterre ont tenu un TechSprint de deux semaines pour examiner comment la technologie peut rendre le système actuel de déclaration réglementaire plus précis, efficace et cohérent. Toutes les entreprises réglementées soumettent des données à la FCA en fonction de leurs activités financières., 

Au TechSprint, note la FCA, les participants ont développé avec succès une preuve de concept qui pourrait rendre les exigences de reporting réglementaires lisibles par machines et exécutables.  

 

 

 

 

Télécharger le document

Lien de secours

Mer. 21 févr. 2018 - La FCA lance un programme de recherche sur l'utilisation de la technoogie por

Partagez
Noter cette article :

La Financial Conduct Authority (FCA) a annoncé qu'elle lançait une recherche sur la façon dont la technologie peut aider les entreprises à respecter leurs obligations en matière de rapports réglementaires et à améliorer la qualité de l'information qu'elles fournissent.

La FCA rappelle qu'elle explorerégulièrement comment la technologie peut rendre nos réglements plus efficaces et réduire le fardeau réglementaire pour les entreprises. L'une des façons de la faire, précise -t-elle, est de créer des TechSprints" qui réunissent des fournisseurs de services financiers, des entreprises technologiques et des experts en la matière afin de développr des solutions aux problèmes de réglementation.

En novembre 2017, la FCA et la Banque d'Angleterre ont tenu un TechSprint de deux semaines pour examiner comment la technologie peut rendre le système actuel de déclaration réglementaire plus précis, efficace et cohérent. Toutes les entreprises réglementées soumettent des données à la FCA en fonction de leurs aactivités financières., 

Au TechSprint, note la FCA, les participants ont développé avec succès une preuve de concept qui pourrait rendre les exigences de reporting réglementaires lisibles par machines et exécutables.  

 

 

 

 

Télécharger le document

Mer. 21 févr. 2018 - La FCA lance un programme de recherche sur l'utilisation de la technoogie por

Partagez
Noter cette article :

La Financial Conduct Authority (FCA) a annoncé qu'elle lançait une recherche sur la façon dont la technologie peut aider les entreprises à respecter leurs obligations en matière de rapports réglementaires et à améliorer la qualité de l'information qu'elles fournissent.

La FCA rappelle qu'elle explorerégulièrement comment la technologie peut rendre nos réglements plus efficaces et réduire le fardeau réglementaire pour les entreprises. L'une des façons de la faire, précise -t-elle, est de créer des TechSprints" qui réunissent des fournisseurs de services financiers, des entreprises technologiques et des experts en la matière afin de développr des solutions aux problèmes de réglementation.

En novembre 2017, la FCA et la Banque d'Angleterre ont tenu un TechSprint de deux semaines pour examiner comment la technologie peut rendre le système actuel de déclaration réglementaire plus précis, efficace et cohérent. Toutes les entreprises réglementées soumettent des données à la FCA en fonction de leurs aactivités financières., 

Au TechSprint, note la FCA, les participants ont développé avec succès une preuve de concept qui pourrait rendre les exigences de reporting réglementaires lisibles par machines et exécutables.  

 

 

 

 

Télécharger le document

Mar. 20 févr. 2018 - Bruxelles lance un Observatoire-forum des blockchains dans l'UE

Partagez
Noter cette article :

La Commission européenne vient de lancer l'Observatoire-forum des blockchains (chaînes de bloc) de l'UE, avec le soutien du Parlement européen, représenté par M.Jacob von Weïzsâcker, responsable d'un récent rapport sur les monnaies virtuelles. L'Observatoire mettra en lumière les grandes évolutions de la technologie des blockchains), encouragera les acteurs européens dans ce secteur et permettra de renforcer l'engagement européen auprès de plusieurs parties prenantes actrices dans ce domaine, précise la Commission.

La technologie des chaînes de blocs, qui consiste à stocker des blocs d'informations de façon distribuée sur le réseau, est considérée comme une avancée majeure car elle apporte un niveau élevé de traçabilité et de sécurité dans les transactions en ligne, commente-t-elle.

On s'attend  ainsi, poursuit la Commission, à ce que cette technologie fasse changer les services numériques et transforme les modèles économiques dans divers secteurs comme les soins de santé, l'assurance, la finance, l'énergie, la logistique, la gestion des droits de propriété intellectuelle ou les services publics. M. Andrus Ansip, vice-président de la Commission pour le marché unique numérique, a déclaré: «Des technologies comme la chaîne de blocs peuvent aider à réduire les coûts tout en renforçant la confiance, la traçabilité et la sécurité. Elles recèlent un immense potentiel pour rendre les transactions économiques et sociales en ligne plus sûres, en les protégeant contre les attaques et en supprimant la nécessité d'un intermédiaire.

Nous voulons nous appuyer sur notre importante réserve de talents et sur nos excellentes startups pour faire de l'Europe une région de premier plan au niveau mondial pour le développement de la technologie des chaînes de blocs et pour les investissements en faveur de son déploiement.» M. Valdis Dombrovskis, vice-président pour la stabilité financière, les services financiers et l'union des marchés des capitaux, a déclaré: «Parmi les nombreuses technologies numériques innovantes, la chaîne de blocs offre un réel pouvoir de transformation pour les services et les marchés financiers". 

La Commission européenne finance des projets dans le domaine des chaînes de blocs depuis 2013 dans le cadre des programmes de recherche de l'Union européenne 7e PC et Horizon 2020. D'ici à 2020, elle financera à hauteur de 340 millions d'euros des projets qui pourraient s'appuyer sur les technologies des chaînes de blocs.  L'Observatoire-forum des chaînes de blocs de l'UE aidera activement l'Europe à saisir les nouvelles opportunités offertes par la chaîne de blocs, à accumuler de l'expertise et à s'afficher en leader du domaine, précise la Commission.

À la suite d'un appel d'offres publié l'année dernière, ConsenSys, un acteur mondial désormais bien établi en Europe, a été sélectionné comme partenaire pour soutenir les actions d'information menées par l'Observatoire en Europe

 

Télécharger le document

Lien de secours

Ven. 16 févr. 2018 - L'ESMA lance un livre unique interactif pour faciliter l'application du règlement unique de l'UE pour les marchés de valeurs mobilières

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) vient de lancer son Intercative Single Rulebook, un nouveau service destiné aux acteurs du marché et aux autres acteurs intéressés dans le cadre de l'Union européenne.

Cet outil est lancé avec le texte de niveau 1 de la directive OPCVM et avec des liens vers toutes les mesures pertinentes de niveau 2 et de niveau 3, déjà disponibles ailleurs sur le site web de l'ESMA.

Cette dernière, en publiant ce livre unique intercatif, a pour but de faciliter l'application cohérente du règlement unique de l'UE pour les marchés de valeurs mobilières. Ce nouvel outil en ligne fournit, pour les directives ou les règlements qui sont dans les attribution de l'ESMA, une vue d'ensemble complète de tous les actes, directives, avis et questions-réponses relatifs à la mise en oeuvre ou délégués.

 L'Objectif de l'ESMA, précise cette dernière, est de fournir une version interactive pour chaque texte clé de  niveau 1 qui se trouve sous sa responsabilité; les prochains textes étant le règlement sur les agences de  notation de crédit et MiFID II/ MiFIR. 

Télécharger le document

Lien de secours

Mer. 14 févr. 2018 - L'ESMA a présenté ses priorités 2018 sur l'évaluation des risques sur les marchés des valeurs mobilières

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) a publié son programme de travail définissant ses priorités pour l'évaluation des risques sur les marchés des valeurs mobilières en 2018. Ce programme fournit donc un aperçu des activités analytiques, de recherche et de données statistiques de l'ESMA.

Dans le cadre des accord européens AIFMD, MiFID et EMIR les données collectées sont rendues disponibles, et l'ESMA agit pour compléter l'infrastructure technique nécessaire à leur traitement, en étroite collaboration avec les autorités nationales compétentes, en programmant des processus pour leur gestion et en mettant à disposition des utilisateurs une évaluation analytique pertinente.

L'ESMA renforcera donc ses capacités de surveillance des risques, en générant des statistiques descriptives sur le marché ainsi que des indicateurs et des mesures de risque sophistiqués sur la base de nouvelles données exclusives. 

Pour l'année 2018  L'ESMA prévoit de compléter sa surveillance continue du marché via  son rapport semestriel sur les tendances, les risques et les vulnérabilités, en lançant une série de rapports annuels sur les marchés dérivés européens, basés sur les données EMIR et celles de l'AIFMD

Par ailleurs, l'ESMA précise qu'elle poursuivra ses analyses approfondies sur des sujets clès, notamment la liquidité des marchés et des fonds, l'effet de leviers des fonds et l'impact de l'innovation, en particulier dans les domaines des infrastuctures de marché et des conseils d'investissement.

Télécharger le document

Lien de secours

Mer. 14 févr. 2018 - La FINMA révise sa circulaire sur l'identification par vidéo et en ligne

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers ( FINMA a fait savoir dans un communiqué qu'elle révisait sa circulaire sur l'identification par vidéo et en ligne La FINMA a signalé qu'elle adaptait aux évolutions technologiques les obligations de diligence lors de l'établissement de relations d'affaires par le biais de canaux numériques. Elle mène, en conséquence,  une audition à ce sujet jusqu'au 28 mars 2018. 

Deux ans à peine se sont écoulés depuis l'entrée en vigueur de la circulaire FINMA 2016/7 «Identification par vidéo et en ligne ». Les premières expériences faites avec l’identification numérique sont positives, note l'autorité de surveillance. Entre-temps, la technologie a continué d’évoluer et les intermédiaires financiers ont en partie adapté leurs processus. De plus, de nouveaux risques d’abus sont apparus.

La révision partielle tient compte de ces évolutions afin de continuer à garantir la capacité d’innovation, la neutralité à l’égard de la technologie utilisée et une lutte efficace contre le blanchiment d’argent, commente la FINMA.

Concrètement, cette dernière ne prescrit plus de procédure utilisant un mot de passe à usage unique (TAN) dans le processus d’identification par vidéo. En revanche, au moins trois caractéristiques de sécurité optiques, choisies au hasard, doivent désormais être vérifiées sur les documents d’identification.

Pour l’identification en ligne, la FINMA n’exige plus impérativement, pour garantir le respect des obligations de diligence, qu’un virement soit effectué depuis une banque située en Suisse. À certaines conditions, un virement depuis une banque située dans un des pays membres du GAFI est autorisé. De plus, une reconnaissance vivante lors de la vérification des photos d'identité est nécessaire à titre d'élément de sécurité supplémentaire.

 

Télécharger le document

Lien de secours

Lun. 12 févr. 2018 - Les autorités européennes de surveillance des activités financières lancent une alerte commune sur les risques des cryptomonnaies pour les consommateurs

Partagez
Noter cette article :

Les autorités européennes de surveillance des valeurs mobilières (ESMA), des banques (EBA) et des assurances (Européen Insurance and Occupational Pensions Authority -EIOPA) viennent de lancer un avertissement commun aux consommateurs européens en ce qui concerne les risques liés à l'achat de devises virtuelles ou cryptomonnaies.

 Les autorités européennes se disent préocuppées par le fait qu'un  nombre  croissant de consommateurs achète des monnaies virtuelles sans prendre conscience des risques encourus. Ces cryptomonnaies, tels que le Bitcoin, sont soumis à une extrême volatilité des prix, notent les autorités, et ont montré des signes évidents de bulle spéculative.  En conséquent, les consommateurs doivent prendre conscience des risques encourus avec la possibilité de perdre la totalité des sommes investies.

En outre, soulignent les autorités de surveillance, le trading des cryptomonnaies n'est pas réglementé par la législation de l'UE, ce qui signifie que les acheteurs ne bénéficient d'aucune protection associée aux services financiers réglementés. Ainsi, si un trader de monnaies virtuelles disparait ou que les consommateurs se font voler leur argent en raison d'une cyberattaque, aucune loi européenne de viendrait couvrir les pertes.

Certains tradings, notent les autorités, on déjà connus de sérieux problèmes et les acheteurs n'ont eu aucune possibilité d'intervention sur les marchés , ni aucun recours, et ont  subi de lourdes pertes.

Télécharger le document

Lien de secours

Lun. 12 févr. 2018 - La FCA publie un rapport sur la supervision du trading algorithmique

Partagez
Noter cette article :

La Financial Conduct Authority (FCA) vient de publier un rapport sur la supervision du trading algorithmique sur les marchés de gros. Ce rapport résume les principaux domaines d'intérêt pour le trading algorithmique et met en évidence les domaines de bonnes et mauvaises pratiques observées dans les analyses d'entreprises.

La technologie automatisée, note la FCA, apporte des avantages significatifs aux investisseurs, notamment en termes de vitesse d'exécution. Cependant, souligne-t-elle, elle peut également amplifier certains risques. Il est donc essentiel que les principales fonctions de surveillance, y compris la conformité et la gestion des risques, suivent le rythme des progrès technologiques.

Le rapport se concentre donc sur 4 domaines clés de la conformité du trading algorithmique:

Processus de développement et de test;

Contrôles de risque;

Gouvernance et surveillance;

Conduite de marché.

Par ailleurs, la Prudential Regulation Authority (PRA)   a également publié un document de consultation sur les attentes proposées en matière de gouvernance d'entreprise et de gestion des risque du trading algorithmique. 

La publication de la PRA est une consultation formelle  sur une déclaration de surveillance qui définit les attentes relatives aux aspects prudentiels de gestion des risques et de la gouvernance du trading algorithmique pour les entreprises réglementées par la PRA. 

Télécharger le document

Lien de secours

Zone :

Categorie :

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :