L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Émergences

Lettre d’analyse financière long terme sur des pays, des métiers ou des secteurs émergents : Microélectronique, Biotechnologies, Pharmacie, mais aussi des pôles de développement comme New York, Shanghaï ou Paris.

Lettre Émergences numéro 32 - 1er trimestre 2012 - Les Cleantech : naissance d’un nouveau secteur économique

Partagez
Noter cette lettre :

Auteur: Y. B.

Date de publication: 02/02/2012

 

Apparu dans les années 1970, le concept de technologies propres ou clean technologies, était alors assez peu connu des médias, des politiques et des milieux des affaires. Trente ans plus tard et une conscience environnementale accrue, les clean technologies se révèlent de plus en plus être des opportunités d'investissements intéressantes. Leur taux de croissance rivalise même avec les révolutions technologiques précédentes qu'ont été la téléphonie, l'informatique et internet.

Mais de quoi parle-t-on exactement ? Les technologies propres désignent l'ensemble des produits, services et procédés qui permettent d'utiliser les matières premières et/ou l'énergie le plus rationnellement possible tout en réduisant la quantité de rejets polluants et les déchets pendant la fabrication du produit ou bien au cours de son utilisation. Par exemple, le recyclage, les énergies renouvelables, la construction et le transport « vert » ainsi que les technologies de l'information peuvent être considérés comme des technologies propres. Le grand avantage de ces technologies est la croissance durable qu'elle implique, fondée sur une utilisation rationnelle des ressources disponibles. Leur grand inconvénient en demeure leur coût supplémentaire qui vient peser sur les coûts de production. Ainsi, les technologies propres étant encore peu rentables comparées aux techniques plus traditionnelles, l'essor de cette niche dépend encore fortement des volontés politiques et de l'intérêt que le consommateur saura leur apporter.

Une meilleure gestion de la production et des matières premières représente bien pourtant une opportunité sur le long terme. La volonté publique et privée est d'ailleurs bien présente aujourd'hui : du côté des consommateurs, il y a une demande croissance pour des produits plus respectueux de l'environnement, moins énergivores et moins toxiques ; du côté des entreprises également, la prise de conscience est en train de s'opérer. Ainsi, selon le dernier Global Innovation Barometer élaboré par General Electric's en 2011 sur un pool de 1000 exécutifs du secteur privé, le secteur des technologies propres est aujourd'hui considéré comme le plus à même d'améliorer la vie quotidienne des êtres humains. Le secteur des technologies propres représenterait selon eux un véritable foyer d'innovations bien qu'ils craignent que les décideurs publics n'apportent pas le soutien nécessaire et indispensable pour que ces idées « vertes » germent en succès commerciaux. Reste donc à savoir si la volonté politique saura être à la hauteur des attentes du secteur.

Télécharger la Lettre

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :